Etre jeune à… Thio : Alex se motive pour faire bouger sa commune !

Alex Toura est originaire de la tribu Saint-Philipo I, à Thio. Très investi dans la vie culturelle et sociale, il est président de l’association Art Cöö et chargé de mission au conseil d’aire Xâracuu. Il œuvre pour faire connaître et développer sa commune et encourage les jeunes de Thio à s’investir tout comme lui.


A Thio, il n’y a pas un événement culturel ou social dont il n’est pas partie prenante. Toujours prêt à contribuer à l’organisation d’événements de sa commune et à partager son temps avec les plus jeunes, à 28 ans, Alex Toura agit pour faire bouger la jeunesse de Thio.

C’est la deuxième année consécutive qu’il participe à l’organisation d’une journée culturelle et récréative dans le cadre de la Quinzaine du Hip Hop. « Depuis cinq ans, je suis président de l’association de artistes de Thio, Art Cöö, qui regroupe une vingtaine d’artistes. C’est à ce titre que je participe à tous les événements au sein de ma commune » explique-t-il. Cette association a pour but de fédérer les artistes de Thio toutes disciplines confondues.

Même s’il n’est pas à l’origine de cette association, Alex se considère comme l’un des héritiers et garant du savoir-faire artisanal traditionnel. « Cette association a été créée par nos vieux qui nous l’ont léguée. Ils nous ont expliqué qu’il fallait une structure pour recenser nos connaissances et pratiques traditionnelles et les développer. » L’objectif ? « Dynamiser le potentiel artistique de Thio. »

En tant que musicien et conteur, Alex intervient auprès des scolaires et à la demande des institutions et établissements publics tels que la médiathèque de Thio, le Musée de la mine en lors des animations culturelles.

La transmission contre les dérives

Pour Alex, les valeurs et la tradition sont des remparts contre certains comportements à risque. « Ces dernières années, au sein de l’association, notre action s’attache à miser sur la transmission. C’est important pour la vie de la commune. On parle souvent de manque de repère et de délinquance juvénile. Or, le fait de focaliser l’attention sur nos racines et notre identité, via les activités artisanales et culturelles, c’est une manière d’apporter une réponse aux jeunes. »

Une mission qu’Alex prend à bras le corps : « A travers les supports pédagogiques mais aussi les créations artistiques, nous véhiculons des messages qui ont pour but d’interpeller et d’éveiller les consciences. »

En tant que chargé de mission au conseil d’aire Xâracuu, Alex explique notamment certaines dérives des jeunes par la situation particulière de Thio. « C’est une ancienne commune minière. A l’époque, il y avait beaucoup plus de monde qui vivait là et toute la vie économique et sociale tournait autour de la mine. Aujourd’hui, notre société est en mutation et se retrouve face à un changement social. Il faudrait reformuler les objectifs et actions communes. Les jeunes devraient s’émanciper et être acteurs du dynamisme de la commune et ne pas tout attendre de la commune ou des institutions. »

Plus que tout, Alex souhaite que chaque jeune de Thio trouve sa place et apporte son dynamisme et sa contribution pour le développement de la commune. « Je voudrais encourager les jeunes et les motiver pour qu’ils puissent élever leur niveau de vie et de compréhension globale. »