Marceau, l’escalade d’un champion

Marceau Garnier n’en revient toujours pas, le 1er avril dernier il a remporté le titre de champion de France d’escalade en vitesse ! Un début très prometteur pour ce Calédonien membre de l’équipe de France depuis janvier. A tout juste 17 ans, le jeune grimpeur compte bien ne pas en rester là !


Marceau a du mal à réaliser le chemin parcouru depuis la première fois où il a grimpé le mur d’escalade de Magenta, il y a 8 ans. Plus qu’un béguin, c’était un véritable coup de foudre ! Même lorsque le nouveau champion de France d’escalade en vitesse est censé être « au repos », il trouve le moyen d’aller faire une petite session pour le plaisir… Accro ? Nooon….

Un an d’entraînement intensif

Depuis plus d’un an, à raison de 20 heures par semaine le jeune homme s’entraîne avec ténacité afin d’atteindre son objectif : être sélectionné en équipe de France. « L’année dernière nous avons reçu la visite de Bassa Mawem, membre de l’équipe de France d’escalade, raconte Marceau. Il est venu avec l’objectif de nous faire monter en niveau et nous entraîner pour la sélection en équipe de France. » Marceau choisit « la vitesse », bien qu’il pratique aussi « la difficulté » et « le bloc », les deux autres disciplines de l’escalade. La vitesse consiste à atteindre le buzzer final le plus rapidement possible, sur une voie haute de 15 mètres. L’année dernière, l’entraînement a consisté pour le jeune sportif à se renforcer musculairement et à travailler la vitesse.

Yann LeClercq, Marceau Garnier, Bassa Mawem ont remporté 1 titre de champion de France chacun en 2018.
Coupe d’Europe a Voiron France le 7 avril 2018.

La sélection pour l’équipe de France

Il y a eu des moments avec et des moments sans, comme on dit. « Certaines semaines j’avais l’impression de ne plus progresser, cela me décourageait et puis on ne sait pas pourquoi, ça repartait ! » Début janvier, l’épreuve de sélection pour l’équipe de France arrive enfin. Une expérience singulière à cause de la distance. « Cela s’est fait via skype. Notre entraîneur Basssa Mawen montrait notre épreuve à l’entraîneur de l’équipe de France. » Défi relevé haut la main ! Marceau est sélectionné en cadet. « Mon point fort, c’est la régularité, confie-t-il. Je réalise toujours mon meilleur score, 7 secondes 80, quels que soient les circonstances ! »

Il rafle le titre de champion de France d’escalade en vitesse !

Fin mars, Marceau part en France, c’est sa première grande compétition. Il se mesure pour la première fois à des jeunes de son niveau et même au-delà. « Au championnat de France, à Niort, je me retrouve en demi-finale puis en finale avec deux meilleurs grimpeurs que moi ! »  Il finit en haut des marches du podium. « Je ne m’attendais pas à décrocher ce titre ! » confie le nouveau champion de France.  Au même moment, son compatriote Yann Leclercq décroche lui aussi le titre de champion de France chez les juniors.

Pas de répit pour Marceau qui enchaîne une semaine plus tard avec la Coupe d’Europe où il finit 5e de sa catégorie. Ce qui lui permet d’être sélectionné pour le Championnat d’Europe les 25 et 26 mai à Imst en Autriche. Ils se classe alors 15e dans sa catégorie.

Gonflé à bloc par ces premiers résultats prometteurs, Marceau n’a désormais qu’un objectif : les championnats du monde dans deux ans, en catégorie senior cette fois. Mais pour l’heure, la tête sur les épaules, le jeune sportif compte finir le lycée et partir en septembre 2019 pour intégrer le pôle France à Voiron. Bonne chance champion !

Au championnat de France, Marceau Garnier (Nouméa Escalade) s’impose chez les cadets devant le Réunionnais Iliann Cherif et Sam Avezou .