A la découverte de « Ma culture, ma richesse » !

Ce n’est pas parce qu’on est jeune que la culture se résume aux arts urbains et au hip-hop ! Poterie, vannerie, confection de costume traditionnels, sculpture sur bois… des pratiques artisanales oubliées ? Pas du tout. Mercredi 26 septembre, les arts traditionnels et ancestraux étaient sous les feux des projecteurs au dock socio-culturel de Païta.


Beaucoup de jeunes aimeraient apprendre à mieux connaître les arts traditionnels et renouer avec la culture dite ancestrale. C’est en tout cas le souhait fortement exprimé par les 16-35 ans lors de l’enquête réalisée sur le terrain par les ambassadeurs de « Prends la parole ». Preuve que les jeunes du pays sont attachés à leur culture mais au-delà, à toutes les cultures qui composent la population calédonienne.

Et cela tombe bien : la MIJ a organisé ce mercredi 26 septembre dans ses antennes (Bourail, La Foa, Thio, Païta, Dumbéa, Nouméa, Yaté et Ile des Pins) une matinée dédiée à « Ma culture, ma richesse ». Chaque antenne a concocté des animations ce jour-là en partenariat avec des associations culturelles et intervenants pour mettre à l’honneur la multi-culturalité de la Nouvelle-Calédonie.

La culture pour s’ouvrir aux autres

C’est sous le signe du partage intergénérationnel que deux classes de sixième du collège Gabriel-Païta étaient conviées au dock socio-culturel pour découvrir l’art de la vannerie, de la poterie ou encore écouter des contes et légendes en français et wallisien.

« Les jeunes sont très demandeurs et intéressés par l’artisanat traditionnel » affirme Nadine Talini, informatrice jeunesse à l’antenne MIJ de Païta. « Cette matinée est ouverte à tout public pour faire connaître ces ateliers qui sont proposés chaque mercredi et samedi matin tout au long de l’année, au dock socio-culturel de Païta, explique Roselyne Jinakoa, animatrice socio-culturelle. Au-delà du fait d’occuper les jeunes pendant leur temps de loisir, il s’agit surtout de transmission car ce sont des pratiques qui sont méconnues par la nouvelle génération. Et si on ne les fait pas vivre au travers ces ateliers d’initiation alors, elles vont se perdre et notre culture avec ! »

Une approche des arts traditionnels qui plaît visiblement aux plus jeunes, car ils voient là un moyen de s’initier aux travaux manuels tout en exerçant leur dextérité dans la confection d’objets culturels communs du Pacifique comme les bracelets, couronnes ou encore paniers en feuilles de cocotier.

Si toi aussi, tu as envie t’initier à ces savoir-faire traditionnels, le dock socio-culturel de Païta propose tous les mercredis et samedis des ateliers de :  dessin, peinture, sculpture, vannerie, théâtre, cirque, poterie ou encore couture. Contact : 35 44 04

Lien : http://paita.nc/loisirs/culture/dock-socioculturel/cours-stages-ateliers/