Le sexe OUI, les infections NON !

Tu as flashé sur quelqu’un et c’est réciproque ! Aventure d’un soir ou histoire d’amour, la tentation est forte de laisser tes désirs s’exprimer. Mais 3 minutes de plaisir peuvent te coûter cher ! Marie-Madeleine Garbay est gynécologue au Centre de Conseil Familial de Montravel et elle reçoit beaucoup de jeunes en consultation et nous raconte tout sur les Infections Sexuellement Transmissibles (IST).


 « 30% des jeunes âgés de 18-25 ans ont déjà contracté une IST ! affirme la gynéco Marie-Madeleine Garbay. En Calédonie, nous sommes les champions du monde des IST ! Par comparaison, en Métropole sur la même tranche d’âge, on compte seulement 3% et 10% dans les quartiers dits ‘’chauds’’. C’est énorme ! ». Tazar a donc voulu savoir quelles sont les infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes, leurs symptômes et les traitements existants. Mais contre toute IST la seule arme reste : le PRESERVATIF ! Et comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir ! Alors prêt pour un petit tour des IST ?

Marie-Madeleine Garbay tend une oreille attentive et donne de précieux conseils en matière de contraception.

1° La chlamydiose = stérilité

Cette infection est la plus fréquente chez les 18-25 ans en Calédonie. La contamination passe inaperçue la plupart du temps car il y a peu de symptôme ! Le problème : si elle n’est pas traitée à temps, elle peut entraîner chez les filles un risque de stérilité et de grossesse extra-utérine (en dehors de l’utérus). Les hommes touchés par l’infection peuvent transmettre l’infection à leur partenaire.

Comment ça se soigne ?

Pris à temps, le traitement à base d’antibiotiques est très efficace. Il est aussi indispensable de traiter le ou les partenaires sexuels afin d’éviter tout risque de récidive !

2° La Gonorrhée ou « chaude pisse » = stérilité et douleurs

La gonorrhée est une infection due à une bactérie et va souvent de pair avec la chlamydiose. Les signes sont variés : écoulements génitaux, brûlures urinaires, douleurs testiculaires ou abdominales… Cette IST peut souvent passer inaperçue et donc être traitée trop tardivement. Elle peut être alors à l’origine de complications comme la stérilité et des douleurs chroniques au niveau du sexe chez les garçons et les filles.

Comment ça se soigne ?

Par un traitement qui consiste en une seule piqûre intramusculaire.

3° La Syphilis = problèmes cardiaques et cérébraux

Cette infection peut passer inaperçue : cela peut être une petite lésion sur les organes génitaux ou quelques boutons sur la peau. Si la syphilis n’est pas traitée à temps, elle entraîne des problèmes cardiaques et cérébraux ! Si la femme est enceinte, il y a transmission de l’infection au fœtus.

Comment ça se soigne ?

La syphilis se soigne très bien à l’aide d’antibiotiques administrés en injection intramusculaire.

4° Les condylomes (par le papilloma virus) = cancers

Appelés également « verrue génitale », « condylomes » ou « crête de coq » sont très contagieux. Cette infection peut provoquer le cancer du col l’utérus, de l’anus ou encore les cancers ORL (cou, oreille, nez et gorge). Il existe un vaccin contre cette infection. Le dépistage consiste en un frottis pour les filles et un examen médical pour les garçons.

Comment ça se soigne ?

Les verrues peuvent être soignées grâce à une crème antivirale. On peut aussi avoir recours au laser pour extraire les verrues ou à la cryothérapie.

5° L’herpès génital = à vie !

Il se manifeste par des petites cloques remplies de liquide, puis de boutons, sur les organes génitaux ou l’anus. C’est très douloureux surtout lorsqu’on urine. On le détecte par examen clinique, aidé par des prélèvements locaux.

Comment ça se soigne ?

Par crèmes ou traitement antiviraux qui permettent de soulager et freiner les récidives, mais pas de guérir car on reste porteur à vie de l’herpès génital… Les poussées sont souvent provoquées par la fatigue, le stress ou l’exposition au soleil.

6° Les hépatites B et C = problèmes de foie

Ces IST s’attaquent au foie. Les symptômes peuvent être la fièvre, la fatigue, la jaunisse mais parfois, il n’y a pas de symptômes visibles. Le dépistage se fait par prise de sang.

Comment ça se soigne ?

Environ 90% des hépatites B disparaissent d’elles-mêmes. Mais, dans 5 à 10 % des cas, l’hépatite B devient chronique et un traitement permet de rendre le virus inactif. Mais la guérison totale est rare. Pour l’hépatite C, un traitement permet de guérir totalement. Il existe un vaccin contre l’hépatite B, mais pas contre l’hépatite C.

Maintenant t’es prévenu, alors n’oublie pas de sortir couvert !

Centre de Conseil Familial à Montravel
145, rue Jacques Iekawe – Tél. 27.23.70
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 – 12h / 13h – 16h

Télécharge le flyer sur les IST


 

Web Tv : ESPAS-CMP

📽 ESPAS-CMPPlus de vidéos sur https://webtv.province-sud.nc/"L’Espas CMP propose le dépistage gratuit et anonyme du SIDA et des IST (Infections Sexuellement Transmissibles).En Nouvelle-Calédonie, la proportion d’IST est plus élevée qu’en Europe notamment sur la Syphilis ou le Chlamydia."

Publié par Province Sud sur dimanche 4 juin 2017