[Loin du Caillou] Quand l’art se met au service du destin commun

Un brin touche à tout, Loan Favan manifeste très tôt un talent créatif ! Etudiante dans la prestigieuse Design Academy Eindhoven, au Pays Bas, elle a réalisé une collection de mode sur le thème du Référendum. Loan se sent concernée par la question, et en tant que jeune artiste calédonienne elle souhaite, à travers ce projet, sensibiliser sur l’avenir du pays.


Elle a osé ! Quoi ? Réaliser un projet artistique de mode sur le thème du Référendum en Nouvelle-Calédonie. Plutôt audacieux, mais surtout pas simple ! « C’est un sujet délicat, reconnaît Loan, mais j’y ai mis tout mon cœur et utilisé de nombreuses techniques : impression, couture, reprographie, tissage, tricotage… »

Cette collection est le travail qu’elle a réalisé en 3e année de bachelor à l’école Design Academy Eindhoven, sur la thématique « Man and identity » (l’homme et son identité). Le sujet ne pouvait pas mieux tomber ! La collection baptisée « 4/18 Referendum New Caledonia» se compose de 10 pièces et d’un totem. Elle a été présentée pour la première fois il y a quelques semaines pour une évaluation de travaux d’études.

Un art engagé

L’art contemporain est le reflet de notre époque, une photographie de la société à un instant T. Et aussi un moyen pour les artistes de susciter un questionnement ou bien de véhiculer des messages. C’est à travers ce media que Loan, 22 ans, a choisi d’exprimer son intérêt pour l’avenir de la Calédonie, à l’approche du Référendum le 4 novembre prochain.

« C’est en Calédonie que j’ai grandi et où mes parents, grands-parents et arrières grands-parents ont grandi ». Le sujet lui tient à cœur, même si elle est actuellement à l’autre bout de la planète et ne sera pas présente le jour J. « Nous avons la chance de vivre dans ce coin de paradis avec des valeurs et une identité spéciale, souligne-t-elle. J’ai ressenti le besoin de m’exprimer afin de donner de l’importance à cet événement, de le faire connaître à l’étranger et aussi à la jeunesse. »

Verdict ?

Les réactions ont été plus qu’enthousiastes et positives : « Les professeurs ont adoré la collection, la qualité des imprimés, les coupes originales, la diversité des techniques utilisés et l’histoire racontée ! » explique Loan. Même si bien sûr, ils ont eu un regard très « fashion ».

Ses camarades de promo en revanche, se sont montrés plus curieux. « C’est un sujet méconnu pour eux et m’ont posé beaucoup de questions. Ce qui m’a rappelé combien la Calédonie est un pays spécial et complexe. »  Un choix de sujet qui n’a pas laissé indifférent. « Ils ont apprécié l’envie de communiquer sur un événement actuel qui n’est pas visible ni compréhensible à l’échelle internationale. » Sans aucun doute, c’est une « fierté de faire découvrir et partager notre histoire et nos valeurs. »

La collection « 4/18 » est un point de départ pour deux projets sur la Nouvelle-Calédonie que la jeune femme a en tête : la première sur les bijoux, la seconde sur une collection de mode inspirée par le Caillou. La collection « 4/18 » sera présentée à la Dutch Design Week de Eindhoven du 20 au 28 octobre, un événement qui attire chaque année plus de 60 000 visiteurs sur une semaine !

Loan Favan

Attirée depuis toute petite par l’art et la mode, Loan décide après le bac de s’orienter vers le design. Adolescente, elle a créé une page Facebook « Leera » dédiée à ses travaux photos. « J’ai commencé les photo-shootings avec des amies pour le fun. Je m’amusais à faire le styling, le maquillage, ainsi que la mise en scène. » Elle a d’ailleurs reçu de très bons retours ce qui lui a valu une publication dans le magazine NMA, à l’époque.

En 2013, après le bac L obtenu avec la mention très bien, Loan part en Nouvelle-Zélande pour perfectionner son anglais. Elle enchaîne avec une année de mise à niveau en Arts Appliquées, à l’école Boulle de Paris. Elle passe ensuite le concours et entre dans la prestigieuse Design Academy de Eindehoven au Pays Bas.

Son objectif : devenir designer/artiste indépendant. « J’aimerais monter ma collection de bijoux/accessoires et peut-être par la suite mon studio ! » Revenir au pays n’est pour l’instant pas dans ses priorités, mais Loan aimerait toutefois collaborer avec des designers du Pacifique et pourquoi pas participer à des projets artistiques calédoniens.

Suivre les travaux de Loan sur instagram : favanloan