[Loin du Caillou] Laura, la bachata dans le sang !  

Regard de braise, sourire ravageur et déhanché à damner un saint ! Sur scène, Laura Ettwiller fascine. Fin juin, la jeune Calédonienne remporte le titre de championne du monde de bachata en équipe amateur, au Mexique. Une ascension fulgurante dans le monde de la danse latine qui pique la curiosité et force l’admiration. Rencontre avec une étoile montante de bachata !


Certaines personnes semblent avoir des prédispositions pour un domaine en particulier, Laura Ettwiler en fait partie. A la voir évoluer avec aisance et assurance sur la piste, qui pourrait croire qu’elle ne danse que depuis quatre ans ?

A tout juste 23 ans, la jeune Calédonienne a déjà remporté plusieurs titres de championnats de danses latines. Fin juin, à Puebla au Mexique, lors de la compétition Euroson Latino World Salsa Championship, elle décroche la première place en équipe dans la catégorie professionnelle et amateur, la première place en équipe de filles, ainsi que la 2e place en équipe amateur. Un moment magique : « On n’y croyait pas ! On sautait partout et criait, les larmes plein les yeux », raconte-t-elle. Même si bien sûr « On espérait beaucoup car on a travaillé dur pour atteindre notre objectif et la compétition était d’un niveau très élevé.»

Alma Latina Mexicali 1er Lugar Team Bachata Proam

Alma Latina Mexicali 1er Lugar Team Bachata Proam

Publiée par Euroson Latino World Salsa Championship sur Samedi 30 juin 2018

Deux mois d’entraînement intensif !

Laura et toute son équipe ont suivi un parcours d’entraînement intensif pendant deux mois avant la compétition. Les répétitions s’enchaînaient à un rythme effréné, jusqu’à 30 heures par semaine ! Le jour J, la tension était à son comble.  « Pour chaque passage, on devait changer de coiffure et de costume, et il fallait faire vite. C’était assez stressant car on avait peur de manquer de temps mais heureusement tout s’est bien déroulé ! » Au stress de la compétition, s’ajoutait une autre difficulté: « La ville de Puebla, où a lieu la compétition, se trouve en altitude. Ce qui fait qu’on a plus de mal à respirer, surtout lorsqu’on fait un effort physique. Avant de monter sur scène, je devais utiliser un inhalateur pour m’aider à respirer, la même chose dès que j’avais fini ma prestation. Je craignais de perdre ma respiration pendant la performance. » Finalement, son équipe a offert une prestation de haut vol, le jury était conquis !

Mi Esencia 1er Lugar Team Shines Bachata Ladies

Mi Esencia 1er Lugar Team Shines Bachata Ladies

Publiée par Euroson Latino World Salsa Championship sur Samedi 30 juin 2018

 

La bachata par hasard !

Comment cette jeune étudiante en administration des affaires à Montreal se retrouve dans cette compétition mondiale de danses latines ? Il faut remonter quelques années en arrière quand son truc à Laura, c’était plutôt le polo, qu’elle a pratiqué de 5 à 17 ans.

Quand Laura entame sa première année à l’EGC, elle n’a plus de temps pour s’adonner au polo. Mais comme elle a besoin de se défouler, elle s’inscrit à un cours de danse et s’initie au tango, modern jazz, hip-hop, bollywood… L’année suivante, la jeune femme part 5 mois en Australie pour apprendre l’anglais. Entraînée par une amie, elle teste un cours de salsa et bachata. « J’ai chopé le virus ! »

Elle poursuit ses études au Canada, et se met en relation avec une école de danse à Montreal. Lors d’un congrès de danse latine aux Etats-Unis, elle se fait remarquer par Luis Armando Mujica Castellanos, directeur de l’équipe de danse latine Mexicali. Il la contacte et lui propose de faire partie de son équipe pour participer au championnat mondial. « C’était une super opportunité ! C’est ainsi que je me suis retrouvée à vivre pendant deux mois à Mexicali, Baja California, et à Tijuana au Mexique ! »

Aujourd’hui, Laura envisage son avenir dans la danse, même si elle tient coûte que coûte à finir ses études. « J’espère gagner plus de compétitions, devenir pro un jour. J’aimerais partager ma passion avec d’autres danseurs, voyager, grandir en tant que danseuse et, peut-être, être un jour connue partout dans le monde ! »

Lors de compétition Euroson Latino World Salsa Championship 2018, l’équipe de Laura Etwiller décroche la première place dans la catégorie professionnelle et amateur.
Première place pour la catégorie Team shines ladies (équipe composée uniquement de filles). Bravo chicas !