Marielle sous le feu des projecteurs !

Originaire de Houaïlou, Marielle s’est d’abord fait connaître du public calédonien comme animatrice. Elle fait ses premiers pas dans le métier au sein de NCI, puis produira plus tard des vidéos pour le Tazar ainsi que des rubriques pour de nombreux médias locaux. Bien décidée à en faire son métier, Marielle envisage de partir faire des études de journalisme. Devenir actrice ? Elle n’y avait jamais pensé !


« Devenir comédienne, ça n’avait jamais fait partie de mes projets ! C’est à un barbecue chez des amis que j’ai rencontré le producteur d’OPJ, à qui on avait déjà parlé de moi. Et là sur place, sans que je ne m’en rende compte, il m’a ‘évaluée’ via des questions toutes simples sur moi et sur ma vie. Et apparemment j’ai passé le test ! »

Le jour même, le producteur d’OPJ demande à Marielle de se présenter pour le casting ! Elle en fera trois avant d’être appelée un beau matin pour lui annoncer qu’ils l’attendent en France pour la former au métier d’actrice. Pendant 10 jours en Métropole, elle suit des cours de comédie (intonation, rythme, tenue, gestuelle etc.), de sport, de coiffure et maquillage… mais pas que : elle fait aussi connaissance avec son personnage !

« Je joue le rôle de Kelly Kwaté, une jeune Mélanésienne de 24 ans, originaire de la tribu de Saint-Louis et brigadière. Je ne peux pas trop en dévoiler ! Mais si je devais décrire un peu Kelly, je dirais que c’est un personnage qui recherche surtout un équilibre entre ses traditions et sa vie professionnelle. »

Un rythme à la dure…

Débuté en mars 2019, le tournage de la série se finira le 5 Juin. Mais le travail a commencé bien avant pour Marielle qui a suivi une deuxième formation, plus longue, sur le Caillou, accompagnée de sa coach.

« J’avais des cours de coaching tous les jours pendant un mois avant le tournage. On m’a aussi inscrite à la boxe thaï ! Le mélange des deux m’a permis d’obtenir un physique tonique pour me préparer au rôle de brigadière, mais surtout m’a aidé à gommer mes tics. Il s’avère que j’en avais beaucoup, et cette formation m’a permis de m’en rendre compte et de m’en débarrasser ! »

Tourner dans une série, ce n’est pas que du glamour ! Pour réussir à produire 50 épisodes en si peu de temps, mieux vaut ne pas chômer. Pour les acteurs et techniciens, une journée type commence aux alentours de 6h du matin (voire plus tôt pour certaines séquences) et se finit au minimum vers 18h.

Pour Marielle, le programme de la journée commence par le maquillage, la coiffure, l’habillage puis s’ensuivent les répétitions et les enregistrements multiples d’une même scène afin d’obtenir tous les plans nécessaires. Les journées sont longues et ne s’arrêtent pas, même quand elle quitte le plateau !

« Après une journée de tournage, on se retrouve généralement autour d’une table avec les autres acteurs et on continue de répéter nos scènes pour le lendemain. On fait ça jusqu’à environ 21h avant d’aller se coucher, et rebelote pour le jour suivant ! »

… en mode bonne ambiance !

Heureusement, une bonne ambiance règne sur le plateau, ce qui rend la tâche plus facile. Les acteurs se sont rencontrés avant le tournage et ont pris le temps de se connaître, créant ainsi un environnement fun et sans stress pour travailler.

« Il paraît que ce n’est pas toujours comme ça sur un tournage donc je me sens vraiment chanceuse d’être tombée au sein de cette équipe » confie Marielle. « On est vraiment tous proches et d’ailleurs cela nous porte peut-être préjudice sur certains points : par exemple, lorsque l’un d’entre nous se met à rire au milieu d’une scène, tu peux être certain que tous les autres partent en fou rire aussi ! »

Et après OPJ ?

Charmée par le monde de la télévision, Marielle pense revoir ses projets futurs et se diriger vers une carrière de comédienne. Son plan ? Elle n’en a pas vraiment. Ce qu’elle projette pour le moment, c’est de partir en Métropole et passer des auditions. Casting photo, cinéma, télévision… pas de préférences, tant qu’il s’agit d’un projet qui la motive et la rend heureuse !

« OPJ, c’est vraiment une belle opportunité qui m’ouvre les yeux sur de nouvelles options de carrière. C’était difficile à certains moments car au bout de quelques mois, ton cerveau sature un peu de devoir apprendre toutes ces lignes mais l’expérience et le résultat en valent le coup ! Ce que j’ai appris pendant ce tournage me servira dans ma vie professionnelle et personnelle. Maintenant, reste à voir ce que l’avenir me réserve ! »