Mission reboisement pour 10 jeunes de Thio !

Ils aiment leur commune, alors ils ont décidé de l’embellir en participant à un chantier de reboisement sur la mine Yolande. Eux, ce sont 10 jeunes originaires des tribus de Thio qui, depuis début juin, s’attèlent à planter des arbres. Une action qui va les occuper pendant 6 mois. Motivés les jeunes !


A coups de pelle et de pioche, Claude, François, Edmond, Dominique et leurs potes ont d’abord creusé des trous afin de planter des Bois de fer et des Gaïacs sur la mine Yolande. En trois jours, ils ont déjà creusé 184 trous et construit un abri pour stocker matériel, outillage, engrais et plants. Quelle énergie ! De la motivation, les garçons vont en avoir besoin pour planter 30 000 plants sur les 15 hectares de terrain.

La plupart d’entre eux n’ont jamais participé à des actions de reboisement, c’est une grande première ! Pour les aider, Etienne Waneissi, un technicien de lutte contre l’érosion de la province Sud, est venu leur montrer la technique pour planter des arbres.

Chaque matin, les garçons âgés de 18 à 28 ans doivent prendre la navette jusqu’au plateau minier difficile d’accès. A cela, s’ajoutent des difficultés techniques car sur le site, il n’y a rien. Tout doit être acheminé sur place : eau, engrais, matériel et plants. Mais le jeu en vaut la chandelle et ces jeunes n’ont pas hésité à répondre à l’appel de leurs chefs coutumiers pour redonner sa beauté naturelle au site.

Concilier bonne action et expérience professionnelle

Nikaise, 28 ans

« Je suis de Thio Mission, et ici il n’y a pas beaucoup de travail pour nous les jeunes. Mais on s’occupe comme on peut. Pour vivre ici, il faut aimer être proche de la nature et la respecter. C’est un style de vie simple : on cultive des produits vivriers, on va à la pêche… J’ai accepté de participer à ce chantier d’insertion pour aider la nature à reprendre son droit. Et puis, cela permet de gagner un peu de sous. »

Dominique, 18 ans

« J’habite du côté de Mwara plage, je cherchais du travail et le chef de clan m’a parlé de ce chantier de reboisement de la mine, alors j’ai accepté. C’est normal de participer à la vie de la communauté en faisant quelque chose qui  profite à tout le monde. En plus, on se connaît tous. C’est plutôt sympa de se retrouver chaque jour et de  faire quelque chose de positif ensemble. Mais ce que j’aimerais, c’est me former pour travailler dans la mécanique.  »

 

Chris, 27 ans

« Comme beaucoup d’entre nous, j’étais en recherche d’emploi. J’attendais une réponse de la SLN pour aller travailler sur l’exploitation minière. N’ayant pas de retour de ma candidature, j’ai accepté la proposition de mon chef de clan pour venir travailler sur ce chantier d’insertion. J’avais déjà fait de la re-végétalisation en 2010 sur le même site mais un peu plus haut. J’aimerais pouvoir rester à Thio, le plus longtemps possible car j’aime la vie ici. C’est calme et on se sent plus libre ! »