[Manifestation lycéenne] En grève pour le climat !

Ils étaient plus de 500 lycéens et collégiens, vendredi 15 mars, à manifester devant le gouvernement et la province Sud. Lancé par Greta Thungberg, jeune suédoise de 16 ans et figure emblématique de la lutte pour le climat, le mouvement a été suivi pacifiquement en Calédonie. Les jeunes ont été reçus à la province Sud où ils été entendus et écoutés !


D’abord timide en début de matinée, le mouvement s’est très vite amplifié pour atteindre vers les coups de 9 heures, plus de 500 lycéens ! Ils viennent de plusieurs établissements de Nouméa : Lapérouse, Blaise-Pascal, Jules-Garnier, mais aussi du Grand-Nouméa et du Mont-Dore.

A l’instar, du mouvement mondial lancé par la jeune suédoise Greta Thunberg, la Calédonie n’a pas été en reste. Objectif ? Alerter les dirigeants sur l’urgence climatique. L’ambiance est bonne enfant et si certains messages font sourire, comme cette pancarte où il est écrit « Les dinosaures aussi pensaient avoir le temps ! », la détermination est bien réelle.

Entendus et écoutés !

Après avoir été reçus par Philippe Germain, le président du gouvernement, c’est au tour de la province Sud d’accueillir dans l’hémicycle 120 adolescents ! Philippe Michel, le président de la province Sud et Nina Julié, élue de la commission de l’Environnement, ont donné la parole aux jeunes qui ne se sont pas fait prier pour la prendre et de manière constructive. « Au gouvernement, on nous a parlé des projets pour l’avenir, lance Névan Garrigues, un des représentants lycéens. Mais nous, ce sont des solutions concrètes, qui peuvent être appliquées tout de suite, qu’on propose ! » Le ton est donné.

Le message est passé

Pendant plus d’une heure, les mains se sont levées pour évoquer l’urgence de la situation écologique : énergie, déchets, eau, activité minière, pollution du lagon, reboisement, transport, gaspillage alimentaire, pollution numérique, traitement des eaux usées, agriculture, mais aussi maltraitance animale… Plus que des doléances, ce qu’il faut retenir de cette rencontre, ce sont des propositions pour changer les modes de consommation et les pratiques de chacun.

Le président de la province Sud n’a pas manqué d’applaudir l’initiative des lycéens. « Votre mobilisation est remarquable, elle doit être saluée, car elle est exemplaire ! Elle témoigne de votre conscience des enjeux qui sont capitaux pour la société. Vous avez balayé globalement tous le spectre des problématiques environnementales. Mais pour qu’une mobilisation soit suivie des faits, il faut qu’il y ait un travail et donc une méthode. »

A l’issue de la réunion, le président de la province Sud a proposé de mettre par écrit toutes les propositions et que chaque établissement désigne un représentant pour constituer un groupe de travail et de réflexion, afin que toutes ces bonnes idées ne restent pas lettres mortes. « Vous nous donnez de votre temps, nous vous offrons un avenir ! » conclut Névan Garrigues, un lycéen.

On y croit et on continue de bouger, car chacun peut participer à la sauvegarde de notre planète !

 

Discours de Greta Thunberg à la COP24

"Vous n'êtes pas assez matures"Voilà les mots prononcés par Greta Thunberg, jeune suédoise de 15 ans, lors de son discours à la COP24.

Publiée par Brut sur Lundi 17 décembre 2018