Les « wolfs » sur les pas des Pockemon crew

« Silence on tourne ! », c’est le nom du nouveau spectacle de la Team Wolfamily qui sera présenté au Centre culturel du Mont-Dore lors de la Quinzaine du Hip Hop. Pour cette création, les jeunes « loups » ont fait appel à Willy et Karim, deux danseurs de la compagnie Pockemon crew. Une histoire de transmission, mais surtout une belle rencontre.


Depuis une semaine, 8 membres de la Team Wolfamily sont en résidence au petit théâtre du Mont-Dore sous la houlette de Willy Vallerio et Karim Felouki, deux danseurs de Pockemon Crew, la team française 4 fois champions du monde de break dance !  Les deux danseurs professionnels ont répondu à l’invitation de Zacharie Hnawang, leader de Wolfamily. Ce dernier a intégré les Pokemon Crew voilà plus d’un an. « J’ai pu voir comment ils travaillaient et s’entraînaient. Ils m’ont beaucoup appris et je voulais qu’ils transmettent leur savoir ici aux danseurs de Wolfamily. »

L’ambiance est détendue mais il ne faut pas se fier aux apparences ! Willy est agréablement surpris : « C’est la motivation et l’envie qui les porte ! Ils insistent pour qu’on refasse les figures encore et encore, même lorsqu’on est censé avoir terminé l’entraînement ! »

Sur la voie de la professionnalisation

En un an d’immersion au sein de l’une des plus célèbres troupes de break dance au monde, Zacharie a beaucoup mûri, grandi et évolué artistiquement. De retour sur le Caillou depuis fin 2018, le jeune homme souhaite monter sa propre troupe de danseurs professionnels au sein de l’association Wolfamily. « Pour lancer ma compagnie Adrénaline, j’ai demandé à Willy et Karim de venir en Calédonie pour transmettre aux danseurs de notre groupe le spectacle ‘’Silence on tourne’’, explique-t-il. Cette résidence, c’est à la fois, une transmission et une formation pour nos danseurs dans un objectif de professionnalisation. »

Une continuité logique dans l’évolution des bboys. « Ce sont déjà des danseurs, des performeurs. On est juste là pour les aider à passer à l’étape de la création artistique avec cette reprise de répertoire », explique Willy.

Transmission et partage de valeurs

Pour les bboys calédoniens habitués aux battles, la difficulté n’est pas tant au niveau de la technique que de l’interprétation. « Ils ont l’habitude de faire des shows de 7 minutes mais un spectacle en entier, c’est autre chose ! souligne Zacharie. Là, ils doivent apprendre à avoir des attitudes, à rentrer dans la peau d’un personnage, à jouer avec des accessoires. » Karim ajoute : « Le défi pour eux, c’est travailler au niveau de l’acting, c’est-à-dire développer le jeu d’acteur. »

Mais la relation ne va pas que dans un sens ! « Les danseurs m’ont  beaucoup apporté humainement. Ils ont des valeurs qui sont très fortes : l’humilité, le respect, le partage, » souligne Karim. « On voyage dans le monde entier, on n’a jamais été accueilli de cette façon », ajoute Willy.

Un hommage au cinéma muet

« Silence on tourne » est joué dans le monde entier depuis 6 ans. Le spectacle qui dure 50 minutes initialement sera réduit à 35 minutes pour des raisons techniques et logistiques. De quoi ça parle ? « C’est un hommage au cinéma qui a démarré avec les Frères Lumières à Lyon, ville d’origine des Pokemon, explique Karim.  Il y a un clin d’œil au cinéma muet avec Charlie Chaplin, c’est l’ambiance des années 30 avec le charleston, le burlesque… ça raconte l’évolution d’un plateau de cinéma. Sur scène, les personnages sont un producteur de cinéma, des acteurs, techniciens… » Sans oublier une part importante donnée aux acrobaties !

 « Silence en tourne ! » sera présenté le 9 avril au centre culturel du Mont-Dore dans le cadre de la Quinzaine du Hip Hop.