L’Ecole 42 vécue par un Calédonien !

4 000 élèves en provenance de 66 pays… pour zéro prof ! L’école 42 dépoussière le concept d’école. Gratuite, cette formation atypique à Paris donne la chance à chacun, sans condition de diplôme et de ressources, de révéler le développeur qui sommeille en lui ! Visite guidée avec Tristan, 19 ans, ancien du lycée Lapérouse.


« Vous avez une question ? Demandez à votre voisin de droite. Sinon, essayez avec votre voisin de gauche. » C’est le genre de conseils un peu bizarres qu’on retrouve au beau milieu d’une fiche d’instructions destinée aux valeureux candidats de l’Ecole 42 ! Basé dans le nord de Paris, cet univers parallèle forme au métier de développeur. Les locaux sont ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour accueillir les apprentis codeurs, qui cumulent des points d’XP afin de débloquer des stages…

Pour nous guider, Tazar a fait appel à Tristan Urbain-Blaudez, 19 ans, Calédonien embarqué dans l’aventure depuis mars 2018 !

Piscine

Pendant un mois, les candidats sont soumis à une redoutable épreuve de sélection : la Piscine ! Durant ce baptême du feu, ils doivent résoudre des séries d’exercices à valider pour accéder aux suivants.

« J’ai passé ma piscine en février 2018 juste après avoir obtenu mon bac S. Au début, on est tous assis devant nos écrans sans grande idée de ce qui va nous arriver. Lorsque le signal est donné, on se logue sur notre session et… on se débrouille ! ». Car oui c’est ça l’Ecole 42 : pas de bouquins ni de profs ! « Bon, on n’est pas complètement lâchés quand même, commente Tristan. Une petite vidéo nous explique le fonctionnement de l’intranet (l’outil numéro 1 de l’étudiant à 42). Mais la sélection a déjà commencé et ceux qui peinent à s’y retrouver prennent du retard. »

Et comment ça se passe ensuite ? « La Piscine dure un mois. Concrètement, chaque journée possède son lot d’exercices. Les premiers jours servent à familiariser avec la ‘console’ (outil indispensable du programmeur) et les suivants à initier au langage C. J’imaginais la Piscine comme une suite de pièges : c’est faux. Les consignes sont claires et les erreurs qui pourraient survenir sont très souvent dues à notre propre négligence. Pour moi, le plus difficile, c’est le rythme à tenir. Il faut aussi écouter ce que les autres ont à dire, apprendre à travailler en groupe et savoir reconnaître ses erreurs. »

Norminette, Moulinette et P2P

« Durant la piscine, les ‘piscineux’ ont affaire à deux programmes informatiques : la Norminette et la Moulinette. Le premier vérifie si leur code est à la norme, car on code selon une norme qui permet au programme d’être plus lisible. Le deuxième décortique les exercices qui lui sont envoyés et note l’étudiant : la moindre erreur ou plantage = 0 pointé; si un exercice est faux, le reste n’est pas évalué. »

Mais, on n’est pas seul pour autant devant son ordinateur. Le P2P = peer to peer = « de pair à pair » est super important. En l’absence de profs, les élèves se conseillent, s’entraident et se corrigent les uns les autres. « La Piscine (et l’école en général) nous poussent à chercher les informations nous-mêmes, explique Tristan. La communication entre nous est essentielle, surtout que les projets de week-end se font en groupes formés aléatoirement. »

 

Cluster

Finies les « salles de cours », ici on dit « cluster » : des salles informatiques qui rassemblent chacune 300 jeunes, avec des ordis reliés en réseau. On travaille par projets, autour du développement logiciel et des langages de programmation, des infrastructures, du développement personnel ou des bases de l’entrepreneuriat ! « Une fois étudiant, le quotidien n’est pas si différent de l’épreuve de la piscine, sauf que nous avons des “projets” à monter ; ce qui permet à chacun d’évoluer à son rythme. »

Côté fun

L’Ecole, qui n’a rien à envier aux start-up de la Silicon Valley, n’est pas qu’un endroit sérieux ! On s’y amuse aussi : « On a une salle d’arcade avec deux PC et une console GameCube, à disposition de tous les étudiants H24. J’y vais dès que je n’ai pas envie de travailler, ou que mes programmes s’installent. Il y a aussi une « katVR » [un tapis de réalité virtuelle, NDLR] dispo sur demande que je n’ai pas encore essayée. Il y a 3 baby-foots dont 1 connecté (avec caméra et compteur de vitesse) et une table de ping-pong à la cantine… »


Si l’univers de la programmation t’intrigue et que tu as plus de 18 ans, plusieurs sessions de tests d’admission pour l’Ecole 42 sont organisées ce samedi 23 à l’Hôtel de la province Sud. Tu n’as aucune notion particulière en codage ? Pas grave, les tests font appel à la logique et à la débrouillardise des candidats : « Plus de la moitié des élèves à 42 n’avaient jamais fait de code avant la Piscine » rappelle Tristan.

Tu pourras également rencontrer Tristan pour lui poser tes questions. Le programme sur http://noumea.42.fr/

Reactions

0
0
0
0
0
0
Already reacted for this post.