Les 10 commandements du bon campeur !

Avec le beau temps et la chaleur de l’été, qui n’a pas envie de piquer une tête à la rivière, de passer la journée sur un îlot ou de camper avec ses potes ? Oui mais, la nature, on l’aime et on la respecte si on veut en profiter le plus longtemps possible. Voici les gestes du bon campeur !


1° Un mât sur un îlot ? Je ne débarque pas !

Durant la saison chaude, les oiseaux marins sont nombreux à venir de tout le Pacifique Sud pour se reproduire sur nos îlots. Ces espèces, rares et protégées par le code de l’environnement de la province Sud, sont sensibles aux dérangements et particulièrement vulnérables, car elles nichent au sol. De mi-novembre à mi-mars, des mâts sont levés sur certains îlots (liste des îlots, clique ici). Il s’agit de grands mâts jaunes avec un pavillon rouge. Rien ne t’empêche de mouiller autour de ces îlots, mais l’accès est temporairement interdit !

Avant ton départ en mer, informe-toi en temps réel sur les îlots interdits au débarquement, sur cette page : https://www.province-sud.nc/oiseauxdulagon

Si tu débarques quand même ? L’amende peut atteindre 90 000 F. On t’aura prévenu !

2° Je ne nourris pas les animaux !

Un bout de sandwich aux poissons ? Une chips à une mouette ? Même si ça part d’une bonne intention, tu risques de déséquilibrer la chaîne alimentaire des animaux.

3° Je ne coupe pas de bois

Sur les îlots ou près de la rivière, emmène ton propre bois ou du charbon. Ne t’amuse pas à jouer les apprentis débroussailleurs, les conséquences sont catastrophiques pour l’environnement !

4° Je fais TRES attention au feu

En cette période de sécheresse, le risque d’incendie est important dans tout le pays. Pour éviter d’enflammer notre beau patrimoine naturel, respecte quelques règles élémentaires :

  • Sur les aires protégées, fais du feu uniquement dans les endroits prévus à cet effet. Sinon, tu t’exposes à une amende qui peut aller jusqu’à 2 millions de francs !
  • En dehors des aires protégées : vérifie toujours que le foyer est éteint avant de quitter les lieux, ne jette pas de mégot par terre. Pour rappel : 99,9% des feux sont dus à l’homme, que cela soit volontaire ou par négligence. Ça fait réfléchir ! Le mieux est encore de ne pas faire de feu en cette période, car il n’y a pas de moyen d’intervention sur les îlots. Ça serait dommage que tout parte en fumé, non ?

5° Je pêche seulement ce dont j’ai besoin

Même si la tentation est forte de remplir le congélateur, respecte ce que la nature nous offre ! Vide les poissons en dehors des zones de baignades, et ne ramasse de coquillages.

6° Je ne débarque pas de chien

Les animaux de compagnie sont interdits sur les îlots en cette période estivale. Un chien est capable de faire fuir toute une colonie d’oiseaux d’un îlot, mettant ainsi en échec la reproduction de l’année !

Sternes Dougall

7° Je ne piétine pas le corail, je nage !

On peut se vanter d’avoir l’un des plus beaux lagons du monde, dont une partie est même classée au patrimoine mondial de l’Unesco ! Alors fais attention où tu mets les pieds, car la vie foisonne sous l’eau ! Et en bateau même chose, mouille dans les zones de sable !

 

 8° Je ne shoote pas les pétrels !

Même si leurs cris te cassent les oreilles ! Bref, garde ton calme, respire un bon coup et pense à la chance que tu as d’être dans ce paysage de carte postale… Ce ne sont que des animaux, et surtout ils étaient là bien avant toi !

9° J’oublie les groupes électrogènes et feux d’artifices….

On n’est pas bien là au milieu la nature avec le ciel pour seul toit ? Pas besoin de faire « pêter » les watts de la sono. Et en plus, ça dérange les oiseaux…

10° Je ramène mes déchets

Parce que la mer n’est pas une poubelle, ramène tes déchets et ne laisse aucun plastique sur place.