[QHH] Une journée sous le signe de l’identité et du partage à Thio

La Quinzaine du Hip Hop, c’est des moments forts de partage, de rencontres, mais aussi de réflexion. A Thio, la culture urbaine et le Jeuness’Tival ont animé une journée placée sous le signe de l’identité, de la rencontre sportive et culturelle.


Après Koumac, Dumbéa et Nouméa, la 4e édition du Jeuness’Tival s’est déroulée pour la première fois à Thio. Une centaine de jeunes étaient réunis au stade municipal, vendredi 13 avril. Certains ont fait le déplacement en car, de Boulouparis et même de Païta.

Un succès pour Léopold Mapéri, président de l’association Jeunesse Cöö, organisateur de l’événement : « Nous nous sommes associés au Comité Jeunesse de Nouvelle-Calédonie et à la province Sud pour mutualiser nos moyens et faire en sorte que cette journée soit une réussite !  » La volonté est forte de changer l’image des jeunes de Thio. Aussi, l’association se donne pour objectif « de fédérer, soutenir et mettre en valeur la jeunesse, mais aussi la motiver à travers des événements sportifs et culturels ».

Mais pour aller de l’avant, il faut savoir qui l’on est, d’où l’on vient… L’identité était donc le thème du débat proposé durant la matinée.

Simane le grand-frère est venu livrer un témoignage précieux sur son expérience de l’exclusion. « Quand je suis arrivé de Lifou à Nouméa, je ne parlais pas très bien le français. J’avais toujours des zéros à l’école. J’ai failli mal tourner car je trainais avec des frères qui faisaient des bêtises. » Il est la preuve que l’on peut s’en sortir et trouver sa voie, quelle que soit la situation.

Du bon son rap envahit le stade !

Place à la détente l’après-midi, avec les tournois de foot, de volley, des initiations de djing, de Musique Assistée par ordinateur (MAO) et de graff avec la bande de Mix en Bouch’. « Une tournée géniale, le public de brousse est ouvert et réceptif à notre musique. Nous avons reçu un bon accueil en particulier à Bourail et Koné ! » confie Rasta Vin’s.

Ambiance très familiale le soir où le son rap a résonné dans tout le stade. « On n’est pas très habitué à avoir des événements comme ça à Thio. Ça bouge, ça met un peu d’ambiance. Et on en redemande ! »  s’exclame Ernestine, venue avec des amies pour passer du bon temps.

Nasty & Reza

WebTv : Reza, rap & graff !