Enzo, joue dans la cour des grands !

Il y a 5 ans, le rêve d’Enzo Sounou était de devenir développeur de jeux vidéo. Tazar l’a suivi tout au long de son parcours à l’ISART Digital, Paris, l’une des meilleures écoles spécialisées dans les jeux vidéo et l’animation 3D. Aujourd’hui, son master de game programming en poche, il compte bien se faire un nom !


Il reste encore quelque chose de l’ado d’il y a cinq ans mais l’expression est plus mûre, plus assurée. A 24 ans, Enzo Sounou est sur le point de réaliser son rêve : être développeur de jeux vidéo. Son parcours est sans faute depuis l’entrée à ISART Digital Paris. « C’est l’une des meilleures écoles dans ce domaine.»

Lui qui a commencé à jouer aux jeux vidéo avant de savoir lire et compter, a choisi de faire de sa passion, son métier. Ce n’est pas difficile de se donner à fond lorsqu’on fait ce qu’il nous plaît assure le jeune homme. « Les études ont été intenses au niveau du rythme et de la charge de travail. Je n’avais pas vraiment de temps pour moi. Mais franchement, je ne regrette rien car c’était hyper-intéressant ! »

Lire aussi l’article : « Enzo, game programmateur »

Enzo reconnaît qu’il n’aurait pas pu suivre ce parcours sans l’aide de la Bourse d’Enseignement Artistique de la province Sud. « Cela n’aurait pas été possible sans ce soutien financier. Le jury professionnel de la BEA a été très satisfait de mon projet de fin d’étude. Ces six derniers mois ont été éprouvants mais c’est enfin fini ! »

Un projet dont il est fier d’évoquer. « Nous avons travaillé à 8 sur ce jeu vidéo baptisé Shapeless. Le scénario est suivant : des œuvres d’art connues ont été détériorées par un peintre fou. Le joueur incarne une étrange créature qui doit redonner leur apparence origine. » Un jeu qui permet de réviser ses classiques ou de parfaire sa culture générale !

Enzo savoure en ce moment, des vacances bien méritées ! « Cela fait du bien de revenir sur le Caillou pour se ressourcer, voir la famille et les amis mais aussi profiter des choses simples comme la pêche ! » En octobre, Enzo repartira à Paris où plusieurs propositions d’emploi l’attendent. « L’école étant réputée, nous sommes très sollicités à la sortie. Je vais prendre mon temps pour choisir la meilleure option pour moi. Je compte faire mon expérience pendant quelques années en France avant de rentrer sur le Caillou pour monter mon studio et créer mes propres jeux vidéo ! »

Voir le trailer :