[PART 1] Aux JDD, « on a la sensation d’une nouvelle famille »

Les jeunes de la « team JDD » 2018 viennent de terminer leur forum du côté de Poé. Quelles sont leurs impressions ? Sur quels projets vont-ils bosser cette année ? Le Tazar a recueilli quelques témoignages à chaud !


Maurane, en 1ère Gestion Administration au lycée de Cluny, à Nouméa

« C’est impressionnant de représenter notre lycée… Les jeunes aujourd’hui ne sont pas toujours attachés à l’environnement, mais parfois dans des mauvais délires comme fumer ou boire… Alors c’est important de pouvoir être sensibilisé, pour à notre tour chercher à sensibiliser les autres !

Nous allons travailler sur un projet qui vise à minimiser l’impact du lycée sur son environnement, notamment en réduisant la pollution et le carbone qu’on rejette. »

Rose, en 1ère ES au lycée Do Kamo, à Nouméa

« Nous, notre projet tourne autour de la préservation de la forêt sèche. Avec notre lycée, on a déjà planté des arbres sur le Ouen Toro, mais on est venus pour trouver d’autres idées avec le même objectif, et les partenaires pour nous accompagner. »

 

Brandon, en 4ème au collège de Vao à l’Île des Pins

« Cette semaine j’ai adoré faire du cheval, c’était la deuxième fois seulement que j’en faisais… Notre projet consistera à travailler sur un faré, pour accueillir les touristes et inspirer les jeunes à ne pas abandonner leur culture. On essaiera d’impliquer nos parents, s’ils sont d’accord bien sûr ! »

 

Raïmanu en 1ère S, Isaac en 1ère Sciences et Technologies de l’industrie et du développement durable et Philipo, 1ère ES au Lycée Anova, à Païta

« On a la sensation d’une nouvelle famille, avec des gens qu’on ne connaissait pas il y a quelques jours, c’est comme s’ils étaient devenus des frères et des sœurs ! On a vraiment trouvé une cohésion impressionnante. Dans « développement durable », il y a l’économie, le social et l’environnement… Il y a aussi l’aspect humain, le bien vivre ensemble avec nos cultures et nos traditions. Il faut s’ouvrir pour ne pas rester uniquement sur son point de vue… Les ateliers de confiance en soi et de communication, ça nous apprend à nous respecter entre jeunes. Quand on voit les bastons qu’on a à l’école, s’il y avait des cours ou des événements comme ça, ça pourrait peut-être aider ! Notre projet a bien évolué depuis le début. On voudrait fabriquer des jeux de société à partir de matériaux recyclés, afin de lier les élèves entre eux et d’éviter les conflits… »

 

Kerryl en 4e, Heïdi en 5e et Elise en 3e , du collège La Colline à Thio

Vos activités préférées :

Elise

Pour moi c’était l’activité Symbiose, on pouvait faire du pain maison. Le pain qu’on achète des fois, on ne sait pas trop ce qu’il y a dedans, alors que si on le fait nous-mêmes on sait ce qu’on y met !

Heïdi

C’était la visite de Ténéculture, la pépinière, parce qu’on a eu plein d’informations intéressantes !

Kerryl

Pour moi, c’était le VTT électrique, avec une batterie. Ça change des anciens vélos !

Votre projet :

On a choisi la thématique du reboisement parce que ça nous touche : l’année dernière sur toute la Nouvelle-Calédonie un nombre record d’hectares sont partis en fumée… C’est pour ça que nous avons voulu participer aux JDD. On a monté le projet avec notre conseiller principal d’éducation (CPE). On va essayer de sensibiliser les jeunes, et de faire appel aux parents pour qu’ils nous aident à planter, autour des mines et dans les zones impactées par les incendies.

 

La partie 2 des rencontres sera publiée la semaine prochaine…

En attendant, pour en savoir plus sur les JDD, c’est par que ça se passe !