Oceanias de handball : les U18 et les U20 à l’attaque !

Ce dimanche pour les moins de 18 et les moins de 20 ans, débutent les Oceanias de handball. THE compétition pour la zone Pacifique ! Le Tazar a profité d’un des entraînements pour rencontrer les heureux sélectionnés, histoire qu’ils nous parlent de leur passion !


Lilian Talon, 14 ans, en 3ème au collège de la Foa (U18)

Il joue au handball depuis l’âge de 4 ans, au club de La Foa où il occupe le poste d’arrière droit.

« Quand je suis arrivé à La Foa, tous les copains que je me suis fait jouaient au handball. Ils m’ont invité à venir avec eux, et du coup je me suis lancé. J’ai aimé, j’ai continué et maintenant me voilà en sélection. J’aime le fait que ce soit un sport de contact, ça court partout… C’est un ensemble !

L’équipe de France est six fois championne du Monde, c’est donc une équipe qui m’inspire beaucoup, avec des joueurs comme Karabatic, Narcisse, Abalo.

C’est ma première sélection en U18. Au début je ne connaissais mes coéquipiers que quand je jouais contre eux pendant le championnat de Calédonie. Maintenant qu’on a été sélectionnés pour les Oceanias on s’est rassemblés, on est tous ensemble ! On a un peu de stress, c’est un grand enjeu pour nous. Si je peux progresser, je vais essayer de me faire remarquer ! »

Benjamin Foucaud, 19 ans, en 1ère année de BTS Transport et Logistique au lycée Escoffier (U20)

« Ça va faire trois ans que je joue à l’AS Dumbéa. Avant je pratiquais plutôt des sports individuels comme le judo ou la boxe. J’avais fait aussi du rugby, ce qui m’avait beaucoup plu. J’ai connu le handball grâce à mon cousin, en seconde. A partir de là j’ai apprécié le hand et c’est devenu une passion, je continue sur la lancée ! Ce qui m’a attiré c’est le jeu collectif, le fait de pouvoir faire confiance à ses coéquipiers, de défendre ensemble. Tout le reste vient avec la communication. Je suis gaucher et je joue à droite, en club à l’aile et en sélection en arrière. Je suis fan de l’équipe de France, avec le profil très différent des joueurs qui composent l’équipe.

C’est ma deuxième sélection. L’an dernier, on a participé aux Oceanias aux Îles Cook. On y était allés pour prouver aux autres délégations qu’en Nouvelle-Calédonie il  y a des jeunes qui savent jouer au handball, et qu’on peut progresser pour aller plus loin ! L’an dernier on a fini deuxième derrière Tahiti, mais on espère cette année finir premier ! On n’a pas envie de perdre chez nous donc on va tout donner ! On aura notre public, on sera chez nous… »

El-Che Sinyeue, 17 ans, au Lycée professionnel Cluny en terminale Gestion-Administration (U18)

« J’ai commencé le handball il y a trois ans. Je restais chez moi à Koné, je ne faisais rien. Un de mes amis et voisins, Ivan, est venu me chercher à la maison pour me demander si je ne voulais pas l’accompagner à un entraînement. Dès ce moment j’ai aimé le handball, la confiance dans l’équipe et l’entente entre les coéquipiers. Depuis, je joue à Poya où, plus qu’une équipe, on a vraiment formé une famille avec les cadets. On est comme des frères ! C’est ce que j’aime vraiment dans le handball, la cohésion entre nous. C’est physique aussi, et puis dans le handball il y a des mouvements assez stylés, comme le chabala ou le kung-fu !

Mon poste c’est ailier : ça consiste surtout à soutenir les arrières. Quand ils sont bloqués, ils me passent la balle et c’est à moi d’aller marquer. Et sinon pendant les contre-attaques, je cours jusqu’à l’équipe adverse, pour recevoir une balle de mon gardien qui relance… Normalement sur de telles relances, je n’ai pas le droit de rater le but, comme je suis seul face au gardien adverse. Si je rate, ça me décourage, et l’équipe aussi – c’est un respect que je dois à mon équipe de marquer à ce moment !

C’est ma première sélection. L’an dernier je faisais les entraînements de sélection avec les U20 qui sont partis aux Îles Cook, à la demande de mon coach. Cette année je me suis entraîné encore avec eux, et j’ai été pris avec les U18. C’est important de représenter le pays. C’est nous les favoris, on va essayer d’assurer ! »

Les U18, c’est-à-dire les moins de dix-huit ans, rencontrent dans leur groupe l’Australie, Fidji, les îles Cook, la Nouvelle-Zélande et la Papouasie Nouvelle-Guinée. Pour les U20, on reprend les mêmes, sauf la Papouasie qu’on remplace par Tahiti ! Les matches ont lieu à l’Arène du Sud à Païta. L’entrée est à 100 francs par match. Viens soutenir nos équipes !