Motivé pour apprendre une langue étrangère ?

C’est à partir de la classe de sixième que l’on commence officiellement l’initiation à notre première langue vivante : l’anglais. Qui dit apprentissage, dit effort et chacun s’y consacre avec plus ou moins de facilité et de joie… Pourtant, la pratique d’une langue étrangère est un véritable atout et mérite qu’on s’implique avec sérieux. Besoin d’être convaincu ?


Considérée comme matière « non fondamentale », il n’est pas rare que certains mettent un peu la pédale douce sur les langues étrangères pour se consacrer aux enseignements qui rapportent plus de points aux examens… Bêtes noires pour les uns, désintérêt pour les autres ou aisance pour certains (les veinards !), l’apprentissage d’une langue étrangère n’est pas toujours pris au sérieux comme il devrait l’être. Pourtant, cela peut s’avérer payant !

Voyager !

Les deux pays anglo-saxons les plus proches de chez nous sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Ils sont aussi les plus visités par les Calédoniens. Si certains se débrouillent avec le langage des signes (sans jamais l’avoir appris !), avouons que connaître quelques notions dans la langue de Shakespeare, c’est tout de même mieux pour demander son chemin ou la bonne taille d’un vêtement ! Si l’on devait apprendre qu’une seule langue étrangère, autant choisir l’anglais. La raison est simple : c’est la première langue internationale. Ce qui signifie qu’elle est utilisée comme moyen de communication entre des locuteurs de pays ou de langues différentes. A ne pas confondre avec la première langue mondiale qui est le mandarin, parlé par 845 millions de Chinois !

Etudier à l’étranger

Que cela soit pour suivre une année universitaire dans le cadre du programme Erasmus, effectuer un stage pratique ou une formation professionnelle à l’étranger, on est plutôt mal barré si on ne comprend pas un mot de ce qui se dit. Mais quels sont ces bruits bizarres qu’ils font avec leur bouche ? Généralement, ce genre de projet se prépare à l’avance avec des cours de la langue du pays où on ira. Il est préférable de les suivre avec assiduité, si on ne veut pas rester scotché 24/24 sur google traduction (même si on y est quand même souvent au début…). Ou pire sourire bêtement en répétant le seul mot qu’on connaisse yes, ja ou si…

Se faire de nouveaux amis… et plus si affinités !

Une fois sur place, c’est déjà bien de demander son chemin, s’informer sur le menu du restaurant… Mais c’est encore mieux d’établir un contact avec les « locaux » et pourquoi pas se faire de nouveaux amis ? Parler de la pluie et du beau temps est un bon début, mais il faudrait pouvoir élargir les sujets de conversation et qui sait, pécho ?

Augmenter les opportunités professionnelles

L’hôtellerie, le commerce sont des secteurs d’activités où la maîtrise d’une langue étrangère est un atout certain, et ils ne sont pas les seuls. Sans compter qu’on peut négocier cette compétence en sollicitant un salaire plus élevé. Tout dépend bien sûr du secteur dans lequel on postule. De plus, cela peut ouvrir de nouveaux horizons grâce à la mobilité géographique.

Profiter pleinement de ses centres d’intérêt

Quelles que soient nos passions : sport, musique, danse, informatique, littérature… La maîtrise d’une langue étrangère nous offre l’opportunité d’assouvir notre soif de connaissance et de l’approfondir.   Elle nous permet également de communiquer avec des passionnés  comme nous, dans le monde entier !

Quelques astuces pour ne pas perdre son anglais pendant les vacances

  • Traduire en français ses chansons préférées du moment et les chanter à tue-tête pour s’entraîner sur la prononciation et se familiariser les mots
  • Lire des articles en anglais sur internet
  • Regarder le plus souvent possible les films en VO même sous-titrés
  • Regarder et écouter les infos internationales en anglais en téléchargeant des podcasts sur internet (15 minutes par jours suffisent)
  • Trouver l’opportunité de pratiquer en s’inscrivant par exemple à des forums
  • Mettre son compte Facebook, sa console de jeux, son téléphone en anglais. Cela permet de s’immerger dans la langue.