Quand Teddy Riner rencontre les jeunes de la province Sud !

C’est plutôt rare de croiser une personnalité connue mais quand cela arrive, c’est magique ! Mardi après-midi, une centaine de jeunes ont eu la chance de rencontrer Teddy Riner, le champion du monde de judo, au Centre des Activités Nautiques de la province Sud ! Un moment inoubliable !


Teddy Riner est le judoka le plus titré de l’histoire du judo, oui oui, tu as bien lu ! Son palmarès est impressionnant : il est 10 fois champion du monde et médaillé d’or deux fois aux JO. Ça calme net ! En plus, il mesure 2,4 m et pèse 139 kg. Autant dire qu’il vaut mieux ne pas l’énerver…

Profitant de sa présence en Nouvelle-Calédonie, la province Sud a organisé une rencontre amicale au Centre des Activités Nautiques, entre l’athlète de haut niveau et les jeunes faisant partie des dispositifs provinciaux (Prends la parole, JDD…), ainsi que des sportifs méritants.

Le sourire aux lèvres, Teddy a été accueilli comme une star par les jeunes impressionnés par sa stature. « Je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi grand ! » s’étonne Yvonne, une ambassadrice de Prends la parole. « Il a l’air sympa même si on n’ose pas trop lui parler ! » rajoute Keziah.

Le judoka s’est montré à l’écoute des jeunes qui lui ont présenté leurs projets dans le cadre du Forum Jeunesse et Développement Durable. « Je suis admiratif de voir qu’il y a des jeunes qui s’impliquent dans des projets comme ça, a réagi le judoka. Vous vivez sur une île magnifique et je suis heureux de constater que vous vous souciez de votre environnement pour ne pas qu’il devienne comme ce qu’on peut voir ailleurs dans le monde. » 

 

« Il faut se donner les moyens de réussir ! »

Teddy Riner n’a pas hésité une seconde à se mettre à l’eau pour participer aux activités organisées par le Centres des Activités Nautiques de la province Sud : va’a, kayak et paddle. Que cela soit sur le tatami ou sur l’eau, il reste le premier même si le challenge est amical.

De par son parcours et son ascension fulgurante dans le monde du judo, pas étonnant qu’il puisse  être un exemple voire même une source d’inspiration pour les plus jeunes. « Je ne sais pas si je le suis vraiment, confie-t-il modeste. En tout cas, j’aurais aimé avoir un exemple moi aussi. J’aime le contact avec les jeunes. Cela me renvoie à qui j’étais à leur âge et j’essaie maintenant de leur donner des conseils pour qu’ils atteignent les objectifs qu’ils se sont fixés. » Un conseil pour les jeunes ? « Il faut travailler dur, ne rien lâcher et se donner les moyens de réussir ! »

L’après-midi s’est achevé par un goûter avec en prime une séance d’autographes et des selfies. Cheeeeeese !