« J’ai toujours eu à cœur de savoir d’où je venais »

Marine a 25 ans, et depuis qu’elle en a 6, elle a à cœur d’apprendre et de partager la culture de ses ancêtres indonésiens. Super motivée, elle se donne à fond dans l’ « Association Indonésienne NC », et elle a même reçu une médaille d’or du Comité de Nouvelle-Calédonie des Médailles de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement Associatif pour ça ! Rencontre.


Bonjour Marine ! Alors dis-nous, l’ « Association Indonésienne NC », qu’est-ce que c’est ?

C’est une association qui a pour objectif de promouvoir et de partager la culture indonésienne. En fait, notre but est de continuer à faire vivre nos traditions, en transmettant aux nouvelles générations les valeurs que les anciens nous ont laissées.

Qu’est ce qui t’as donné envie de t’engager ?

Je suis métisse, d’un papa métro et d’une maman javanaise, j’ai toujours eu à cœur de savoir d’où je venais, les traditions javanaises, comment ils vivaient avant… Beaucoup de Calédoniens d’origine javanaise sont des descendants des orang kontrak, des Indonésiens venus travailler dans les mines et les champs de café. Aujourd’hui, j’ai envie de faire connaître et de partager cette histoire…

Quel est ton rôle dans l’association ?

Je suis membre depuis l’âge de 6 ans en tant que danseuse ! Et depuis 2 ans je suis la secrétaire et traductrice de l’association. On prépare les événements, comme la journée récréative annuelle que nous organisons au Foyer Indonésien de Robinson. C’est une journée en immersion dans notre culture qui attire beaucoup de monde ! Il y a des stands de restauration, d’artisanat, des spectacles de danse, de musique…

 

Tout au long de l’année nous proposons aussi des ateliers culturels sous forme de mini-conférences où on fait découvrir des pans de notre culture, comme les symboliques autour du batik (tissu) par exemple.

 

Tu as gagné une médaille d’or « action culturelle et artistique » l’année dernière, qu’est-ce que ça représente pour toi ?

C’est une immense fierté, cette médaille est pour moi une reconnaissance et une sorte de remerciement pour mes efforts. Il est important que la jeunesse du pays trouve sa place dans la société multiculturelle dans laquelle nous évoluons. Le bénévolat associatif est un bon moyen de rencontrer des personnes, d’apprendre, de partager et de s’épanouir. J’encourage vivement les jeunes à s’investir dans un projet qui leur tient à cœur et ainsi trouver un but, une mission et une place. Il faut qu’il y ait un partage et un mélange des cultures, c’est ça le destin commun !

 

 

 Si la culture indonésienne t’intéresse n’hésite pas à aller avoir la page facebook de l’association : Association Indonésienne de Nouvelle-Calédonie ou rendez-vous dimanche 27 août au Foyer Indonésien de Robinson pour une journée en immersion !