Tuning or not tuning ?

Tout le monde fait du tuning mais ne le sait pas forcément… Certains pourtant sont plus mordus que d’autres. Kevin Doedoeng est tombé dedans depuis son plus jeune âge. Aujourd’hui, à 28 ans, l’art de la personnalisation automobile n’a plus de secret pour lui !


L’Anse Vata, samedi soir. Des voitures défilent à une allure d’escargot… Même que papy roule plus vite le dimanche matin sur la SavExpress ! Les véhicules, vitres baissées, musique à donf, roulent les mécaniques. Cela te rappelle quelque chose ? Pourtant, loin du cliché  « m’as-tu-vu », le tuning est avant tout : la personnalisation d’un véhicule.

Tatouage tribal à l’avant-bras, Kevin Doedoeng avoue s’être un peu « calmé avec les voitures». A travers son métier, il conseille et aide d’autres personnes à trouver LA pièce ou l’accessoire original qui va rendre leur véhicule unique. « Mon père est gérant d’une entreprise de carrosserie et peinture. J’ai commencé à tuner quand j’ai eu mon booster vers 15-16 ans. Tous les ans, je le peignais d’une couleur différente ! » Kévin a même initié son pater. « Comme je m’intéressais aux voitures, je regardais ce qui se faisait ailleurs et je lui disais : tiens, on pourrait faire la même chose ! » Mais pourquoi cet engouement pour le tuning ? « Pour avoir une voiture totalement différente et apporter sa touche personnelle. » Une passion qui nécessite du temps et de l’argent. « Pendant des années, une grande partie de mon salaire y passait. » Et dans ce domaine, les possibilités n’ont de limite que l’imagination. « On peut changer la peinture, le volant, les finitions, la moquette, les roues, etc. » La recherche de l’esthétique est bien entendu l’objectif visé. On a autant de chance de voir une voiture rose bonbon, à motif léopard ou avec des dessins mangas, qu’un éléphant rose à pois blanc (du moins en Nouvelle-Calédonie !). Kévin, cherche plutôt à « donner une allure sportive en ajoutant une aile arrière ou encore un bas de caisse… »

tuning-rose
Il y en a pour tous les goûts !

 

Il n’y a pas d’âge pour tuner !   

10480190_10204514310830504_8175493236862274886_nLe tuning commence très tôt. «Je vois des jeunes venir au magasin pour demander des autocollants pour leur voiturette. » A partir du moment où on ajoute des éléments pour améliorer les performances, le style ou rendre le véhicule unique, cela devient du tuning ! Employé dans un magasin spécialisé à Ducos, Kevin se souvient : « La chose la plus incroyable qu’on m’ait demandé, ce sont des jantes de très grande taille. Nous n’avons pas tout au magasin. En revanche, on fait des recherches et on essaie de satisfaire nos clients. »

Depuis le début de l’année, il s’est mis au drift* et a même participé à son premier championnat ! Kevin n’a pas hésité à poser des roues motrices sur sa voiture afin de participer à cette compétition. On est mordu ou on ne l’est pas !

kevin-2

*Le drift (en anglais drifting, « dérive ») est une discipline de sport automobile dans laquelle le pilote contrôle le véhicule (uniquement des voiture a propulsion) pour qu’il glisse d’un côté à l’autre de la piste bitumée. L’épreuve se déroule devant des juges : sont notés trajectoire, la vitesse, l’angle d’attaque et le style.