Prends la parole I La fin d’une belle aventure pour nos ambassadeurs !

Après six mois d’enquête sur le terrain, la mission des ambassadeurs de « Prends la parole » touche à sa fin. Leur objectif : recueillir la parole des jeunes dans tous les quartiers et toutes les communes de la province Sud. Réunis pour la toute dernière fois au Centre d’Accueil de Poé vendredi 15 décembre, l’heure était au bilan mais surtout aux retrouvailles. L’occasion d’être une dernière fois tous ensembles !


Que de chemin parcouru depuis juillet, date à laquelle les ambassadeurs de « Prends la parole » ont pris leur fonction dans le cadre du service civique. Quelque chose dans leur regard, dans leur posture a changé… A n’en pas douter, ils ont acquis plus d’assurance, de confiance en soi, d’aisance à s’exprimer devant un auditoire.

Réunis au Centre d’Accueil de Poé, vendredi 15 décembre, la dizaine d’ambassadeurs venus de toute la Province ont présenté le résultat leur enquête sur le terrain, à une délégation composée de représentants de la direction de la Jeunesse et des Sports de la province Sud et de la MIJ, ainsi que du vice-président de la province Sud, Dominique Mole. « Merci d’avoir pris part à ce dispositif et d’être allés au bout de votre mission, » a tenu à remercier Dominique Mole.

859, c’est le nombre d’entretiens réalisés par les ambassadeurs de « Prends la parole »

Pour marquer la fin de leur mission, les ambassadeurs Prends la parole ont planté un arbre au CAP de Deva.

Des jeunes s’interrogent

Interrogés par Dominique Mole, les ambassadeurs retiennent de leurs entretiens avec les jeunes, cinq thématiques principales qui les préoccupent : la recherche d’emploi et de formation, la délinquance, mais aussi l’éducation et la nécessité de réinstaurer le service militaire.

Et si la mission est terminée pour 10 jeunes engagés dans le service civique, l’enquête se poursuit ! Et la MIJ est déjà en quête de nouveaux ambassadeurs.

Si toi aussi tu veux devenir ambassadeur de « Prends la parole » clique ici

Quant aux ambassadeurs sortants, parés pour de nouvelles aventures, beaucoup envisagent de reprendre des études afin de réaliser leurs projets de vie. Nous leur souhaitons bonne chance et bon vent !

Restituer le travail accompli, tel était l’objectif de cette dernière rencontre.

Norbert Douepere, 20 ans, Île des Pins

« Cette expérience m’a permis d’avoir plus confiance en moi. Je prends la parole plus facilement qu’avant. J’ai appris à mieux connaître les jeunes de l’Île des Pins. Je voudrais passer une licence d’anglais et devenir guide touristique. »

Gwënaelle Wabete, 22 ans, Dumbéa

« Je voulais aider les jeunes en m’engageant dans le service civique. J’ai fait de belles rencontres, particulièrement avec les autres ambassadeurs de Prends la parole. Maintenant, j’aimerais me former pour devenir technicien en maintenance informatique. »

Elvina Mai, 19 ans, Nouméa

« Je voulais acquérir de l’expérience professionnelle. Au départ, ce service civique ce n’était pas mon domaine, mais ce qui me motivait, c’est l’envie d’aider les jeunes à s’exprimer sur leur vie, leurs besoins. Les jeunes souhaitent que les choses changent et veulent évoluer. Pour mon avenir, je compte reprendre mes études et passer mon DUT Gestion d’Administration d’Entreprise. »