J’ai testé pour toi : un cours particulier de chant

Une chose est sûre, on n’est pas tous égaux quand il s’agit de pousser la chansonnette (comment ça, mon expression est dépassée ?). Bonne nouvelle ! Il paraît que la voix ça se travaille, et pas que sous la douche ! Moi qui chante comme une casserole, j’ai testé pour toi… un cours de chant !


Alors, j’ai décidé de m’inscrire aux Ateliers du Faubourg (qui font d’ailleurs plein d’autres activités) avec Diane, chanteuse lyrique de formation (oui, comme à l’opéra !) et professeur de chant. J’arrive un petit peu en avance. Le cours précédant n’est pas fini, j’écoute discrètement à la porte (je sais, ça ne se fait pas) et j’entends quelques notes d’une chanson de Céline Dion chantée comme si c’était Céline Dion en vrai ! Le stress commence à monter, moi qui chante comme une casserole, je vais me ridiculiser !

Heureusement, Diane, très pro, me met tout de suite à l’aise : « On est là pour travailler, oui, mais pour se faire plaisir avant tout ! ». Et puis elle m’embarque dans un voyage fait de sons, de gestes, de jeux et d’une bonne dose de rigolade. Et le plus fou, c’est que j’apprends plein de choses sur mon corps, ma posture, ma voix (enfin « mes » voix, parce qu’en vrai il y en a 3 chez les filles : la voix de poitrine, la voix mixte et la voix de tête), sans même m’en rendre compte.

Et tu chantes, chantes, chantes…

Au début du cours, petit réveil physique pour me détendre et me « connecter », comme dit Diane. Je me concentre sur mes appuis musculaires et j’apprends la posture qui me permettra bientôt de chanter comme Shakira (sans le déhanché, hein !?). Ensuite, place aux exercices de déclamation, un peu comme au théâtre : « Parce que le chanteurs sont aussi des comédiens ! » explique la coach. Exercices respiratoires et de chauffe pour bien préparer langue, palais et lèvres : une vraie gymnastique ! Et là, le moment tant redouté arrive : les vocalises. Aïe ! Accompagnée de son piano Diane me montre les notes, me reprend super naturellement quand je me trompe, et finalement ce que je pensais être une séance de torture se révèle être un moment de bonheur. Si, si j’te jure. «Pour bien chanter il n’y a pas de secret, il faut être à l’aise », confie la prof.

Enfin, dernière partie du cours, l’interprétation : ça c’est choc parce que j’ai choisi la chanson que je veux chanter, et Diane me donne les outils pour que ce soit joli, voire super beau. « En fait, le chant c’est comme un instrument : il faut gommer dès le départ les défauts que l’on a, parce que plus le temps passe plus il est difficile de s’en débarrasser ». Important aussi : faire une pause toutes les 30 minutes quand on travaille son chant pour ne pas fatiguer la voix et rester efficace.

Allez viens, on chante !