50 nuances d’orientations sexuelles : la pansexualité

En matière de sexualité entre personnes consentantes, les possibilités sont multiples ! A côté de l’hétérosexualité, l’homosexualité ou la bisexualité… un monde d’identités sexuelles, dont tu n’as peut-être jamais entendu parler, existe. Tazar décrypte les différentes identités sexuelles sur le mode «lexique ». Cette semaine, découvrons la pansexualité !


Depuis que Miley Cyrus a révélé sa pansexualité en 2015, beaucoup se demandent ce qu’est cette tendance sexuelle ! Pourtant ce n’est pas une nouveauté. La pansexualité existe depuis toujours, sauf qu’on n’en parlait pas. Faut dire qu’on ne mettait pas vraiment de nom sur ce penchant.

« J’aime tout le monde, je suis un pan ! »

« Pan » en grecque signifie « tous ». Pour schématiser, le pansexuel aime tout le monde. Mais attention, ne dis pas à un pansexuel qu’il est bisexuel ! Un pan, peut aussi bien tomber amoureux d’un homme, d’une femme, d’un transexuel et même d’un hermaphrodite (asexué). Du coup, les possibilités d’attraction sont multiples car tu l’auras compris, un pansexuel ne se soucie pas du genre des autres personnes. Pourtant, cela ne veut pas dire que le rapport au sexe sera synonyme de déviance ou de débauche. Cette attirance « très large » peut être ponctuelle ou permanente.

Les pansexuels ne veulent pas être « catégorisés » dans un groupe, trop « limitatif »… Ils veulent s’affranchir des codes. Ils se réclament d’aucune communauté en particulier et prônent tout simplement une sexualité sans frontière. Ils ont leur propre journée le 23 septembre couplée par la journée de la bisexualité.