Belle jusqu’au bout des ongles !

Faire ce qu’on aime, un rêve ? Non, une réalité qu’Aurélie Pellerin vit au quotidien. A 25 ans, elle travaille à son compte en tant qu’esthéticienne à domicile. Un choix qu’elle ne regrette absolument pas.


« J’ai toujours été coquette !» lance Aurélie, sans quitter des yeux les mains de sa cliente. Avec une précision chirurgicale, elle peint une ligne de démarcation blanche sur les bouts des ongles d’Aurélia. Cette dernière lui a demandé une « french manucure ». L’esthéticienne se déplace au domicile de ses clientes. « Je suis localisée à Païta mais je peux me rendre à Nouméa et ses environs. » Elle a lancé son activité en août. Sa motivation ? « Je voulais travailler pour moi-même, ne pas avoir une personne au-dessus qui me dicte ce que je dois faire. Etre libre de planifier mes journées comme je l’entends. » Avant d’en arriver là, Aurélie a passé son CAP d’esthétique en alternance au CFA de la Chambre des Métiers. Son diplôme en poche, elle envisage de poursuivre mais le BEP d’esthétique n’existait pas au CFA en 2011. Aurélie a dû partir en Métropole. « J’ai passé mon BEP à Montpellier. J’étais contente de quitter la Calédonie et de voir autre chose. » Elle y reste deux ans après l’obtention de son diplôme. Elle expérimente la vente de produits cosmétiques mais ce n’est pas ce qu’elle préfère dans le domaine de la beauté et de l’esthétique.

aurelie-estheticienne-2

« Le bouche à oreille marche bien ! »

aurelie
Aurélie Pellerin, esthéticienne à domicile

De retour sur le Caillou en début d’année, elle décide à se mettre à son compte. « J’ai obtenu un emprunt bancaire pour m’acheter une voiture et du matériel pour commencer mon activité. » Sur un budget de 3 millions de francs, Initiative Nouvelle-Calédonie l’a soutenue à hauteur de 20%, grâce à un prêt à taux zéro. Aurélie peut d’ores et déjà compter sur une clientèle acquise avant son départ en Métropole mais aussi sur ses proches et connaissances. « Ce qui marche surtout c’est Facebook ! J’ai lancé un jeu qui m’a permis d’attirer de nouveaux clients. » La jeune femme espère dans quelques années ouvrir son propre local, à Païta. En attendant, elle propose ses services du mardi au samedi de 9h à 18h. Alors, quand est-ce qu’on se fait une beauté ?

 

Facebook : Ile d’Or Elle Beauté à domicile

Contact : 84 84 82

aurelie-estheticienne-3

Aurélia Morelli était la première dauphine de l’élection de Miss Nouvelle-Calédonie 2009. Aujourd’hui, elle est entrepreneuse dans le terrassement. Son emploi du temps lui laisse peu de temps pour s’occuper d’elle. Mais profitant, de quelques moments de répit, elle fait appel à Aurélie pour sa manucure. « C’est plus facile pour moi qu’elle vienne à la maison plutôt que j’aille dans un institut. Je l’appelle quand j’ai du travail administratif à réaliser chez moi, j’en profite pour refaire mes ongles. Ainsi, je ne perds pas de temps !»