J’ai testé pour toi : pédaler dans une baignoire

Partons du postulat que je n’aime pas le vélo, mais que j’adore l’eau. On connaissait l’aquabiking en piscine et en groupe. Là, on est seul(e) à pédaler dans un spa tiède et bouillonnant. Immersion dans le délire de la balnéothérapie AC-TI-VE.


Rendez-vous baie de l’Orphelinat, dans l’adorable « concept-spa » de Charlotte et Lilou. Ce duo fait la paire : coach sportive pour l’une, masseuse aux doigts de fée pour l’autre.

La balnéothérapie oui, mais active !

Cette énième déclinaison du bien-être permet donc de faire du vélo dans l’eau, mais aussi de bénéficier d’un véritable spa dans une ambiance balnéothérapique. Pas banal ! Alors le vélo va renforcer les muscles et augmenter les capacités cardio-vasculaires grâce à la résistance de l’eau (qui est 12 fois plus élevée que celle de l’air). La partie spa va apporter tout le confort nécessaire à cette séance de sport.  Le plus ? On n’a pas (forcément) l’impression d’en faire, du sport.  Mention spéciale pour l’hydro-massage qui va entraîner une diminution de la cellulite grâce aux multiples jets.

Le concept : mi boîte de nuit – mi jardin japonais

Donc après avoir enfilé mon maillot, je me suis hissée sur la bête à pédales, dans l’eau tiède. Avant d’embarquer pour 20 minutes de pédalage intensif, Lilou me donne quelques conseils pour faire travailler les « dossiers chauds », à savoir : mes abdos, mes cuisses et mes fessiers. Il s’agit en réalité de pratiquer certains mouvements bien spécifiques durant 2 minutes à chaque fois. Il est préconisé de piquer un petit sprint, 5 minutes avant la fin, pour la partie cardio. La belle affaire ! Point trop n’en faut pour moi. Armée d’un casque sans fil et du (très pratique) Ipad branché sur Spotify, j’ai ainsi parcouru 7.9 kilomètres en 20 minutes. Inespéré pour moi, qui tremble rien qu’à l’idée d’une marche au Mont Koghi, un dimanche matin de surcroît.

Une séance chez BalnéoBike pour vous tonifier, vous relaxer et vous réchauffer !

A post shared by Balnéo-bike (@balneobike11) on

(photo d’illustration IG)

Du sport en bac

Pour celle et ceux qui ont besoin d’être challengés, pour ça, il y a l’écran qui récolte les performances. Charlotte veille au grain

 Allez, il faut dépasser les 60 km/h !

Le fait d’être seule dans mon spa me va très bien, rapport à la déconcentration facile. Je me centre uniquement sur la musique et je me lance des défis en fonction du rythme (genre sur Ed Sheeran, j’essaie d’accélérer histoire de préparer ma prochaine virée à Melbourne pour le voir en concert).

La balnéothérapie active n’échappe pas à la (dure) règle du sport : c’est sur la longueur que les résultats deviennent réellement visibles. Charlotte et Lilou ont donc imaginé des « packs » à prix doux avec à la clé,  1 heure de massage shiatsu dans une ambiance so tropicool.