[Bac 2017] WARNING : Rattrapage !

Tu ne fais pas partie des admis du bac 2017 ? Pas de panique, tout n’est pas perdu : il te reste encore le RATTRAPAGE ! Inutile de lever les yeux au ciel avec cet air désespéré. C’est pas si mal après tout, car cela signifie qu’il te reste encore une seconde chance ! Allez ! On ne se laisse pas abattre, on se motive, on suit les conseils et on surtout on y croit !


Si tu lis cet article, c’est que tu as eu au moins 8/20 de moyenne au bac et te retrouves dans le clan des admissibles. En toute logique, tu passeras les oraux de rattrapage dans deux jours !  Comment organiser tes révisions et gérer ton stress à l’oral ? Tazar a glané quelques infos et t’a sélectionné le best of the best. Allez on s’y met tout de suite !

 

Les dix commandements pour REUSSIR les oraux du bac

  1. Devant ta glace, tu t’entraîneras

Seul face au miroir ou devant les parents, exerce-toi à parler à haute voix en tenant ta feuille, et n’oublie pas de regarder devant toi !

  1. L’examinateur comme un ami tu considéreras

Bannis les mots « épreuve » et « examen ». Il faut aborder l’oral comme une conversation et pas comme une confrontation. N’oublie pas que le professeur en face de toi s’intéresse à ce qu’il enseigne !

  1. Ton trac tu utiliseras

Le stress est un moteur ! Il donne de l’énergie et aide à la concentration. Il faut simplement l’accepter et éviter de créer des tensions inutiles. Arrive plutôt en avance pour t’enlever la peur d’être en retard !

  1. A respirer tu penseras

A défaut de maîtriser les techniques complexes utilisées au théâtre, tu peux déjà prendre quelques grandes inspirations avant d’entrer dans la salle, cela t’aidera à réduire l’anxiété.

  1. Le temps de t’asseoir tu prendras

Foncer vers sa chaise pour en finir au plus vite ne fait qu’augmenter la panique. Prends deux secondes pour toi. Tu t’assois calmement, les deux pieds posés à terre, tu respires et regardes ensuite l’examinateur. Il comprendra que tu es prêt.

  1. Ta mâchoire tu contrôleras

Pour mieux articuler, tu peux « échauffer » ta mâchoire en récitant avec exagération les voyelles. Pendant l’entretien, ne t’adresse pas à ta feuille mais au prof. Parle suffisamment lentement pour que ta pensée ne coure pas après ta bouche !

  1. Tes oreilles tu ouvriras

Si tu te dépêches de répondre, tu prends le risque de ne pas comprendre toute la question. Ecoute l’examinateur : il n’essaie pas de te piéger mais te donne des indications. Au besoin, demande-lui de répéter sa question.

  1. Pour ton sujet, tu te passionneras

Parle avec conviction ! Tu es là pour défendre un raisonnement quel que soit le sujet. Vas-y donc à fond !

  1. La peur de te tromper tu banniras

L’oral, c’est le moment où tu dois oublier le perfectionnisme et faire avec ce que tu sais, même si tu te sens dérouté par les questions de l’examinateur.

  1. Ta sortie de scène tu soigneras

L’oral dure une vingtaine de minutes. Tu dois durant ce laps de temps te forcer à rester présent, jusqu’à la dernière seconde. Une fois l’exposé terminé, ne t’enfuie pas  et pense à dire au revoir! La dernière impression est aussi primordiale que la première.

Bonne chance !

 

Et pour t’aider à te détendre, quelques perles du bac en Métropole :