Des filles qui vont droit au but !

Le foot, un truc de mec ? Sûrement pas ! Attaquante, milieu ou même gardienne de but, des jeunes footballeuses ont été sélectionnées en « U19 »* pour représenter la Calédonie lors des sélections Pacifique de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande. Tazar est allé à leur rencontre sur le terrain… de foot !


       

  • « Le foot, c’est ma vie ! »

Alice Wenessia, 17 ans, en 1ere gestion administration au Lycée Escoffier. Attaquante à l’AS Lössi.

« J’ai eu envie de faire du foot à force de regarder les matchs à la télé ! Je pense qu’on dit que c’est un sport de mecs parce qu’on les voit toujours plus sur les terrains. Mais si on veut, nous aussi on peut y arriver ! Ce qui me plaît le plus, en tant qu’attaquante, c’est les tactiques, les feintes… quand tu dribbles et que tu fonces sur les buts ça fait une sensation extrême ! Les sélections en Nouvelle-Zélande sont importantes pour moi parce que j’aimerais bien continuer en pro, le foot c’est ma vie, des fois je fais passer le ballon avant ma famille (rires) ».

  • « Mentalement, on est meilleures que les garçons »

Marie-Laure Palene, 15 ans, en 2nde à Jules Garnier. Milieu au PFC Païta.

« Mon père est footballeur professionnel, donc j’ai toujours baigné dans le foot ! Chez nous c’est familial, tout le monde joue à la maison ! On pense que c’est un sport de mecs, parce qu’ils sont plus visibles en haut niveau, mais on peut faire mieux ! Mentalement, on est meilleures que les garçons sur le terrain. Moi j’adore dribbler, puis marquer des buts, ça me fait comme une étincelle dans le cœur ! Partir en Nouvelle-Zélande est une chance parce que je représente mon pays, mon club et ma famille. Puis, c’est l’occasion de rencontrer d’autres joueurs de pays différents et de voir d’autres styles de jeu ».

 

  • « On est une équipe, on est unies »

Karine Xozame, 17 ans, en Terminale STSS au Grand-Nouméa. Gardienne de but au FC Auteuil.

« Au quartier, avec mes copines, on n’avait pas grand-chose à faire. Du coup, à force de voir les garçons jouer au foot on est rentrées dans le délire. J’ai aimé, et j’ai décidé de m’inscrire en club. Le fait que les filles se mettent de plus en plus au foot c’est intéressant parce que ça montre que les mentalités évoluent en Calédonie. Les mecs, on sait qu’ils ont la capacité physique, mais nous on se fait remarquer par notre façon de nous comporter, notre solidarité sur le terrain. On essaie toujours de se pousser vers le haut ! On est une équipe, on est unies. On rentre à 11 sur le terrain, et on repart à 11, c’est comme ça. J’aime bien mon poste parce que je suis la dernière défense ! L’envie de gagner me pousse à ma surpasser pour éviter les buts. Cette sélection est importante pour moi parce que c’est une fierté de représenter la Calédonie. On ne porte pas n’importe quel maillot : ce n’est pas celui d’un quartier, ni celui d’un club, mais celui d’un pays ! ».

  • « Je me donne à fond ! »

Katleen Waunie, 17 ans en terminale SIG au Grand-Nouméa. Gardienne de but à l’AS Lössi.

« J’ai commencé à toucher le ballon vers 7 ans, et depuis je ne m’en suis jamais séparée ! Ça me rend heureuse, je peux partager des choses avec mes copines, puis ça permet de s’ouvrir aux autres. Ce que j’aime par-dessus tout, c’est l’adrénaline que je ressens quand un adversaire s’avance pour mettre un but et que mon équipe est en danger. J’ai toujours le stress de ne pas réussir à bloquer, alors je me donne à fond ! Je suis trop contente d’aller en Nouvelle-Zélande parce que je sais qu’on va avoir toute la Calédonie derrière notre maillot ! Quand j’ai dit à mes grands frères que j’étais sélectionnée, ils n’arrivaient pas à y croire ! Ils étaient trop contents ! »

Le mot du coach, Kamali Fitialeata

« Reformez les réseaux ! Relevez la tête ! Pas tout le monde au même endroit ! Voilàààà c’est posé ! », Kamali FitiaLeata, mène l’entraînement de main de maître. « Je veux qu’elles donnent le meilleur d’elles-mêmes parce que c’est un privilège de participer à une grande compétition comme celle qui nous attend en Nouvelle-Zélande ! Il faut qu’elles prennent plaisir à jouer, tout en se concentrant bien sur l’écoute et les consigne. La volonté c’est le clef de la réussite ».

Allez les filles, on est tous avec vous !

*Comprenez « Under 19 », c’est-à-dire moins de 19 ans.