Slack’est bon !

Tu as gardé ton âme d’enfant et tu adores les funambules qui marchent sur un fil ? Tu aimes la nature et les grands espaces ? Découvre la Slack line !


Tu les as peut-être déjà vu installer leurs sangles entre deux arbres, du côté du Ouen Toro ou de la plage de Magenta, un sourire béat aux lèvres… Qui ça « eux » ? Les « slackeurs » pardi ! Une bande de joyeux lurons qui aime à se retrouver sur la page Facebook « C’est slack’est bon in NC » pour se donner des rendez-vous mais aussi partager  bons plans, bons spots et dernières infos.

slack-photo-1

« C’est un sport où il y a du partage, de l’entraide, on apprend beaucoup de l’expérience de chacun » explique Cécile, pratiquante assidue. « Le but est de se faire plaisir ! » renchérit Tony, l’administrateur de la page Facebook, « on est pas du tout dans une démarche de compétitivité, le seul challenge qui compte c’est celui qu’on se met à soi-même ! ».

Varier les plaisirs

Parce que ce qui est choc avec la slack, c’est qu’il en existe plein de différentes qui te procureront au choix : sensations fortes, relaxation, frissons…  De la Long line (la plus longue est de 120 mètres sur le territoire) à la Water line (au-dessus de l’eau) en passant par la High line (en hauteur, assuré avec un harnais) et la Jump line (large dont on se sert comme un trampoline), chacun peut trouver sangle à son pied ! « C’est une discipline où on progresse assez vite et ça, ça fait plaisir ! » reconnait Eloïse, nouvelle convertie.

slack-photo-2

« Et puis on peut en faire partout, ce n’est pas très cher et ça ne prend pas trop de place » continue Lucas, « jumper », «en Jump line tu peux être super créatif, inventer tes sauts… ça permet de libérer la tête et de lâcher prise ». En plus d’être sympas et motivés, les slakeurs sont très accueillants, alors si tu as envie de jouer les équilibristes, n’hésite pas à aller t’inscrire sur leur page Facebook !