3 questions à Leslie Tuahu

Leslie Tuahu, ce nom te dit quelque chose ? C’est la nouvelle Présidente du Congrès des Jeunes ! Élue le 13 mai 2017 pour une mandature de 2 ans, la jeune fille de 17 ans en première au lycée du Grand Nouméa à de l’énergie à revendre et des idées plein la tête. Rencontre.


 Bonjour Leslie ! Bravo pour ton élection ! Dis-nous tout, d’où te vient cette envie de t’engager en politique ?

Leslie Tuahu : Je crois que l’engagement fait partie intégrante de ma personnalité ! J’ai toujours eu ce goût de l’avenir, d’aller de l’avant, et puis ce besoin d’agir pour ne pas subir… Je pense que nous, les jeunes, sommes responsables de la construction de notre avenir et je préfère m’investir pour l’orienter vers ce qui me semble le plus favorable. Je ne suis vraiment pas quelqu’un de fataliste ! On m’a souvent conseillé de continuer à être dynamique, de rester moi-même, puis de suivre l’actualité chaque jour pour m’investir encore plus afin d’atteindre mes objectifs.

Et donc, en tant que Présidente du Congrès des jeunes, quelle est la première « réforme » que tu vas appliquer ?

Leslie Tuahu : Je veux œuvrer en priorité pour lutter contre la violence sous toutes ses formes. Et puis il y a deux points qui me tiennent particulièrement à cœur: les problèmes d’insécurité et de circulation que peuvent connaître les Montdoriens, et les questions de santé, notamment en ce qui concerne les prises en charge d’urgence.

Quel est ton programme pour la jeunesse calédonienne ?

Leslie Tuahu : Nous avons d’ores et déjà voté pour valider des propositions parmi quatre thématiques : l’avenir, les loisirs, l’environnement et la violence. En ce qui concerne la violence, nous voulons instaurer des outils de lutte face à la violence verbale notamment, en réfléchissant par exemple au rôle de l’éducation des parents et aux droits de l’enfant. Pour ce qui est de l’avenir, nous avons décidé de mettre en place des moyens pour informer les jeunes : créer une appli, proposer des débats. Autour de la thématique « loisirs », nous avons eu l’idée d’organiser un rassemblement pour les jeunes déscolarisés des trois provinces, et puis élargir les offres sportives pour les jeunes en développant des activités dans les maisons de quartier, par exemple. Enfin, en ce qui concerne l’environnement, on a validé l’idée d’organiser des projets pour renforcer la défense des espèces menacées et développer les énergies renouvelables.

Merci Leslie, ça c’est de la motivation !