La voix est aux primo-votants !

[MICRO-TROTTOIR] Ils s’appellent Laurène, Ryan, Agathe, Elsa ou encore Cheyenne. Une poignée de jeunes de tous bords politiques qui ont voté pour la première fois à l’élection présidentielle. Tazar leur a donné la parole pour connaître leurs avis, leurs espoirs, leurs déceptions. Et toi, t’as voté ?


Cheyenne Wacayo, 20 ans, étudiante en Licence de langue et culture océanienne

« Comme je devais voter pour la première fois, j’ai regardé d’un œil critique les différents débats et j’ai essayé de prendre du recul. J’ai mis beaucoup d’intention dans mon vote, l’avenir du pays en dépend clairement. »


 Laurène Niautou, 19 ans, étudiante en Licence d’anglais

« Voter englobe une énorme responsabilité ! Alors, il faut s’informer, lire entre les lignes et surtout faire le tri dans les informations. Nous vivons dans une (belle) société pluriethnique, où l’on nous demande notre avis : profitons-en, il faut foncer. »

Ryan Lepigeon, 19 ans, étudiant en Licence d’anglais

« Je vote à Koumac, donc j’ai fait une procuration. De prime abord, cela ne m’intéresse pas trop. Mais c’est un devoir de voter, donc s’y pencher de plus près est important. Ma maman m’a aiguillé et guidé pour faire les bons choix en décryptant les idées des uns et des autres. J’avais besoin de cette médiation pour effectuer mon premier vote. »


Agathe Kaemo, 25 ans, étudiante en Master d’études océaniennes et du Pacifique

Son premier vote, elle le dédie à sa grand-mère, en couv’ du magazine Palabres. « travers mon premier vote j’en ai découvert la procédure. Je suis allée à Lifou ce week-end pour effectuer mon devoir de citoyen(ne). Le rendez-vous des législatives approchent, je vais y retourner pour cette échéance. C’est l’occasion de voir la famille. Je fais d’une pierre, deux coups ! »


 Elsa Wanyima, 30 ans,  étudiante en Master d’études océaniennes et du Pacifique

« J’ai bien voté ! dit-elle fièrement. C’est important pour les jeunes Calédoniens de se manifester dans les urnes, car en trame de fond c’est l’avenir économique et social du pays qui se joue. »