Un potager voit le jour à l’UNC

A en juger les jardinières qui fleurissent sur les balcons du campus universitaire, certains étudiants ont la main verte ! Plantes vivrières ou ornementales, pourvu qu’il y ait un coin de verdure ! Les étudiants vont pouvoir s’adonner à cœur joie dans le jardin potager de l’UNC ! Ce projet imaginé par la Maison de l’étudiant est le fruit de la volonté d’une poignée de passionnés.


A la Résidence du bord de mer de Nouville, un petit potager a été aménagé il y a quelques années où frangipaniers, plantes à tisane et fines herbes fleurissent pour le plus grand bonheur des locataires du campus universitaire. Tutea Mateau, étudiant en master SVT, est ravi de pouvoir y planter quelques fruits et légumes pour sa consommation personnelle. «  Quand je suis arrivé à la Résidence 100 (bord de mer), ce potager existait déjà, nous informe Tutea. C’est une super idée ! J’ai toujours aimé cultiver la terre et faire pousser les plantes. »

De son côté, Louis Boudes, étudiant en première année de licence SVT, est féru d’horticulture et de permaculture. A la rentrée cette année, il suggère à la MDE d’aménager un jardin potager sur le campus. « Cela tombait bien car c’était aussi une idée que la MDE voulait mettre en place ! » Et les grands esprits se rencontrent : Tutea et Louis décident de monter une association qu’ils baptisent « Potager étudiant ». La SIC leur octroie en gestion deux parcelles de terrain : la première située à la Résidence 500 et la seconde à la Résidence 100.

Un projet qui fédère

L’idée du potager suscite un enthousiasme inattendu, et pas seulement auprès des locataires des résidences étudiantes. « Nous avons envoyé des mails à tous les étudiants et les avons convié à une réunion d’information en début d’année. Beaucoup étaient très réceptifs. Cela prouve qu’ils adhèrent au projet ! » se réjouit Louis. Pour réaliser le potager, l’association a besoin de 3 millions de francs. Elle reçoit plusieurs subventions : 150 000 francs de l’UNC, 100 000 francs de la MDE, 200 000 francs de la province Sud. Avec l’aide de bonnes volontés, ils ont défriché la zone destinée au jardin potager à la Résidence 500. « La première étape est l’installation de la clôture et du réseau d’eau, ensuite nous devons construire un abris de jardin pour le matériel », explique Louis. Pour l’instant, l’association comprend 6 membres actifs. Ces derniers ont déjà procédé à la mise en place de 3 buttes de type permaculture, dans le potager de Résidence 500.  « Nous avons mis en terre, des bananiers, des tomates, des haricots, du persil, de l’aloe vera et des courgettes ! »

Parallèlement, les garçons ont eu l’idée d’installer des boîtes de dons de graines à la MDE et à la bibliothèque universitaire pour avoir des semences gratuites. Ils ont également mis en place des poubelles vertes dans tout le campus, destinées aux déchets organiques pour le compost.

Proposer des légumes frais aux étudiants

70% des étudiants locataires des résidences du campus sont boursiers, l’objectif potager est de leur proposer des légumes frais. « Les récoltes sont destinées en premier lieu aux membres de l’association, précise Louis. Ensuite s’il y a des excédents, nous les vendrons à l’épicerie solidaire pour en faire bénéficier d’autres étudiants ». Tutea et Louis promettent même du 100% naturel et donc bio !

One Ping

  1. Pingback: