Nancy, lâche pas la glisse !

Nancy Waho est la nouvelle petite fiancée du drift calédonien ! Elle s’est classée 2e du Monster Energy King of drift, le 29 avril dernier à l’arène du Sud de Païta. A tout juste 22 ans, la jeune femme est mordue de sports mécaniques et n’est pas prête de décrocher !


Elle n’a besoin de personne à bord de sa grosse cylindrée ! Derrière ce joli minois se cache : un garçon manqué et fier de l’être. « Mon père rêvait d’avoir un garçon. Comme il y avait déjà ma sœur, il m’a élevé comme un fils et m’a transmis le virus des sports mécaniques ! » Les réunions tupperware, c’est définitivement pas le truc de Nancy. Son kiff à elle, c’est plutôt les bolides puissants et les courses de voitures. Dès l’âge de 11 ans, son papa l’emmène sur les pistes de karting, à Nakutakoin. Elle a même droit à son propre kart et s’entraîne une fois par semaine. « J’ai fini 3e au classement du championnat de Calédonie en 2006. »

Quand l’occasion se présente, père et fille assistent aux événements de sport automobile. «  Ado, je me disais que dès que j’aurais mon permis de conduire, je me lancerais dans le rallye ! » Mais la jeune femme s’oriente finalement vers le drift qui commence à faire des adeptes en Calédonie. Une fois de plus, c’est son père qui l’initie. « J’étais en vacances en Australie quand il m’appelle de Nouvelle-Zélande. Il venait de faire une formation de drift. Cela l’avait tellement emballé qu’il m’a convaincue de m’y mettre ! »

« L’idée est de jouer avec le frein à main pour glisser » ! »

Réputé pour être un sport de « garçon », le drift attire peu les filles. Même pas peur ! Nancy s’éclate et prouve qu’elle peut être un as du volant, avec une prise de risque mesurée. « Le pilote contrôle son véhicule pour glisser d’un côté à l’autre sur une piste bitumée. L’idée est de jouer avec le frein à main pour glisser le plus longtemps possible. C’est pour ça que l’expression dans le milieu est : lâche pas la glisse ! » Accro aux sensations fortes (on l’aura compris), ce qu’elle recherche, c’est cette petite montée d’adrénaline.  

Nancy commande sa Nissan S13 qu’elle a fait équiper intégralement pour devenir une « bête mécanique » à propulsion. « J’ai mis un moteur américain, un kit de braquage grand angle et changé les roues bien sûr », précise-t-elle fièrement. Malgré l’absence de piste d’entraînement pour les pilotes de drift, Nancy a la chance de pouvoir s’entraîner de temps en temps sur un parking privé. Le 29 avril, au Monster Energy King of drift, avec Lindsay Babin, elles étaient les deux seules filles de la compétition. Et Nancy a même décroché la 2e  place de sa catégorie en drift loisir. « Tout le monde m’a félicité. Cela m’a fait chaud au cœur et m’encourage ! »

« J’aimerais concourir en catégorie pro»

Actuellement, seule la catégorie loisir est pratiquée en Calédonie. Un projet de piste professionnelle à Tomo est en cours et la drifteuse espère qu’il sera prêt d’ici la fin de l’année. Elle a déjà équipée sa voiture aux normes en conséquence. « J’aimerais concourir en catégorie pro car c’est un challenge intéressant dans la mesure où c’est un battle entre deux voitures. Et pourquoi pas aussi participer à des compétitions chez nos voisins néo-zélandais et australiens. »

En attendant, Nancy se concentre sur la prochaine compétition qui aura lieu le 24 et 25 juin, à Moindou. Et on espère qu’elle ne lâchera pas la glisse !