JDD : « Tous ensemble pour Onghoué » cherche « repreneurs »

« Tous ensemble pour Onghoué » ce leitmotiv aux allures de cri de guerre est le nom du projet porté Kalisto Teugasiale et Arnaud Morinière. Rencontre

Ils ont 16 et 14 ans, élève de 1ère et de 3ème et capables de faire déplacer les foules, c’est ainsi que tout le Grand-Nouméa suit ces doux rêveurs. Eux, leur truc c’est valoriser les plages, et pas n’importe laquelle. Celle de leur enfance ; la plage d’Onghoué à Paita. Pour faire simple, plus le défi est grand, plus ils aiment. Leur projet a été qualifié de titanesque,  et aujourd’hui, début 2017, ils font le bilan de leur parcours. Flash back;

Un projet en quatre étapes, une journée de nettoyage, une matinée de plantation de liseron de bord de mer et autres faux-tabac. S’en suit les conseils avisés d’un scientifique appuyé par l’utilisation d’images satellites. Et là, arrive le Comité d’Observation Scientifique du Pacifique qui approuve la démarche de nos deux sauveurs. L’érosion des plages et la montée des eaux sont un fait. Le résultat est sans appel, il faudra vraisemblablement une à deux années pour venir à bout des plantes envahissantes qui empêche la pousse de la flore endémique.

Et maintenant ? Nos deux compères souhaitent passer le relais pour pérenniser le projet. Lucides, sur le fait  que cette année ils auront moins de temps à consacrer à Onghoué. Le bac de français pour l’un et le brevet pour l’autre ils ne souhaitent pas pour autant laisser s’enterrer le projet.

Des idées ? C’est pas ce qui manque, création d’un camping ou encore renforcement de la mise à l’eau, « tout cela n’aurai pas été possible sans tous nos partenaires, sans oublier nos donateurs de toutes sortes. » soulignent nos porteurs de projets.

So, who’s next ?


Les infos sur la page de Calédoclean