Les doctorants font leur rentrée !

Ambiance studieuse et détendue pour les 49 doctorants de l’école doctorale du Pacifique qui ont fait leur rentrée vendredi 3 mars à l’UNC. Telle une petite souris, Tazar s’est glissé dans l’amphithéâtre pour cueillir quelques infos intéressantes…


Les doctorants de l’école doctorale se réunissent en de rares occasions. Concentrés la plupart du temps sur leurs sujets d’études hyper pointus et complexes. Rien que l’énoncé d’une thèse fait déjà deux lignes ! La « solitude du thésard » n’est peut-être pas qu’un mythe… Heureusement, il y a des occasions comme la rentrée pour se rencontrer ! « Sur les 49 doctorants, 15 soutiendront leur thèse cette année » indique Yves Letourneur, le directeur de l’école doctorale du Pacifique. « Le nombre de doctorants est stable depuis 2013. » Et les filières scientifiques ont le vent en poupe. Les doctorants peuvent s’inscrire à une dizaine de « modules » ou matières qui ne sont pas obligatoires, excepté : « ‘’Ethique et déontologie de la recherche’’, la nouveauté cette année. » Et tous les doctorants devront suivre ce module.  « Pour prévenir sans doute certaines dérives telles le plagiat ou encore la confidentialité » nous informe Yves Letourneur. D’autre part, avec le numérique, les jeunes chercheurs doivent plus que jamais faire preuve d’intégrité scientifique.

Deux rendez-vous phares

 L’univers des thésards n’est pas fermé au commun des mortels ! La preuve, depuis l’année dernière, l’école doctorale a mis en place « Ma thèse en 180 secondes ». Le principe : expliquer le sujet de son doctorat dans un laps de temps ultra court. Un exercice difficile car il faut résumer et surtout rendre le contenu accessible aux personnes qui sont totalement étrangères au sujet. « La première édition a été un véritable succès ! souligne Yves Letourneur. Nous rééditons cette année en recommandant vivement aux doctorants d’y participer. C’est un exercice non seulement de synthèse scientifique mais aussi de communication au grand public.» Le ou la lauréat(e) ira à la finale nationale et qui sait, peut-être à la finale internationale ! L’autre rendez-vous ouvert au grand public est la 10e édition des Doctoriales, en août prochain. Idem, cette manifestation met à l’honneur les travaux de recherche des doctorants. Elle permet également de tisser des liens avec d’autres chercheurs et acteurs du monde socio-économique. Bonne rentrée à tous les doctorants et bon courage pour décrocher un diplôme bac+8 !

Maureen Cateine prépare une thèse sur « La dispersion des graines par les fourmis natives et les fourmis envahissantes. »

Entre doctorants, on se comprend… ou presque !

Née de la volonté d’Yves Letourneur, Caledoc l’association des doctorants de l’école doctorale du Pacifique a vu le jour en 2016. Elle est présidée par Maureen Cateine, étudiante en dernière année de thèse. « J’ai surtout contribué à mettre en place administrativement l’association. Son objectif est d’accueillir les nouveaux doctorants, de favoriser l’échange d’information entre jeunes chercheurs mais aussi l’esprit de cohésion. » Une nécessité pour les jeunes recrues qui peuvent se retrouver isolés sans réelle possibilité d’échanger avec leurs paires. Maureen présentera sa thèse cette année, elle ne verra pas l’évolution de la toute jeune association mais espère que celui ou celle qui reprendra le flambeau saura insuffler un esprit d’équipe et d’entraide au sein des jeunes chercheurs.

Dates clés 

25 avril à 18h : Ma thèse en 180 secondes

3 et 4 août : Les doctoriales