À la rencontre de Félicia, Miss Province Sud 2017

19 ans et un minois de poupée, Félicia  Pham est notre nouvelle Miss Province Sud ! En 2ème année de prépa littéraire au Lycée Lapérouse, elle s’est prêtée pour Tazar au jeu du « question-réponse ». Une rencontre en sourire et en sincérité.


Bonjour Félicia ! Nous allons commencer par faire ton portrait chinois. Que serais-tu si tu étais…

Un plat ?

Un bún bò ! C’est un plat typique vietnamien que j’affectionne particulièrement parce qu’il est sain, équilibré et copieux à la fois. Je n’ai jamais été déçue quand j’ai mangé un bún bò, et puis il y a des cacahuètes et j’adore ça !

Un mot ?

« Rêveuse ». Parce que c’est un mot qui décrit bien mon caractère. Je suis une personne qui fait beaucoup appel à son imagination dans la vie quotidienne, j’invente des scénarios… Je suis en Lettres, je crois que ça va de pair ! On m’a toujours décrite ainsi, la tête dans les nuages…

Une chanson ?

« New Soul » de Yael Naïm, c’est une chanson que j’aime depuis sa sortie, je devais avoir 10 ans… Les paroles reflètent bien mon état d’esprit, ma philosophie de vie. C’est une personne qui veut découvrir le monde, faire des erreurs et apprendre de ses expériences. Je suis d’un naturel optimiste et j’essaie de toujours voir le positif dans chaque chose. Et puis c’est une chanson très douce et agréable.

Un pays ?

L’Inde ! C’est un pays que je rêve de visiter parce que je le trouve magnifique pour sa diversité religieuse, de langues, de peuples… Je l’ai découvert par les livres, les documentaires et les films. Je suis une grande fan des films bollywoodiens et de cette image glamour que véhiculent les indiennes. Et puis j’aime la cuisine aussi !

Un objet précieux ?

Un cœur en nacre ! C’était un pendentif que j’avais quand j’étais plus jeune, un « collier d’amitié » que je partageais avec une amie et qui a une symbolique très forte pour moi. C’est un objet minuscule mais fait dans une très belle nacre, lié à l’océan, au Pacifique, à ce que je suis…

Maintenant que nous te connaissons un peu mieux, dis-nous, Félicia, quelle est ta plus grande fierté ?

Mes études. J’ai eu mon bac mention très bien à 17 ans et j’en suis très fière. C’est un objectif que je m’étais fixé en début d’année de terminale et je me suis donnée à fond pour l’atteindre. Je crois que je me suis vraiment accomplie à ce moment-là.

Et ta plus grande honte ?

Je suis très maladroite, je trébuche, je glisse, je tombe souvent… Mais un jour, dans le Nord, j’ai glissé dans une pente de terre rouge et mon frère a tout filmé ! Ensuite il a partagé la vidéo sur les réseaux sociaux… J’ai un peu honte, mais en même temps il faut reconnaître que la chute est très drôle, je pousse un petit cri mélodramatique vraiment comique à la fin ! (rires)

Un souvenir de ton 1er amour ?

Mon premier baiser… C’était lors d’un camping, nous étions sur une natte sous les étoiles, emmitouflés dans des duvets, en train d’écouter une musique douce…. C’était très simple et romantique, j’avais l’impression d’être dans un film tellement c’était beau !

Si tu pouvais inviter une personnalité (vivante ou décédée) à passer une soirée, qui choisirais-tu ?

Simone Veil, parce que je l’admire. C’est quelqu’un qui a beaucoup œuvré pour le droit des femmes. Elle a défendu l’IVG, le droit des femmes… Je pense que partager une soirée avec elle me permettrait d’apprendre des choses, pour m’inspirer de cette femme qui est un véritable modèle pour moi.

Merci beaucoup Félicia et bonne continuation à toi !