L’été pieds dans l’eau avec Emma !

Les vacances d’été s’achèvent ! Snif… Fini le farniente, la plage et ses innombrables activités nautiques… Mais pour prolonger un peu cette période joyeuse de l’année, Tazar a rencontré Emma Monnot, vacataire au Centre des Activités Nautiques de la Côte Blanche. Pour elle, c’est toujours un peu, les vacances !


Emma a le pied marin, elle dort sur un voilier la nuit et travaille la journée au Centre des Activités Nautiques (CAN). Elle passe le plus clair de son temps dans l’eau. « J’ai découvert la voile à l’âge de 13 ans, j’en ai 27 aujourd’hui. J’aime le contact avec la mer, alors j’en ai fait mon métier», confie la monitrice de voile.

Tous les matins, elle prend une petite embarcation pour se rendre sur la terre ferme. Son monocoque est ancré juste en face du CAN ! La journée commence toujours par le même rituel : remorquer les bateaux qui vont servir pour l’encadrement. A 8h, il faut accueillir les stagiaires. « On fait un briefing puis chaque moniteur part avec son groupe pour une session de voile !» En tant que vacataire, Emma vient renforcer l’équipe permanente. Cela fait deux ans qu’elle travaille ponctuellement au CAN. Elle connaît bien le centre et certains habitués. « Beaucoup reviennent aux vacances scolaires, ce sont des mordus ! » Emma travaille avec un public de tout âge mais elle a un faible pour les enfants. « J’aime transmettre le goût de la mer, de la navigation et du dépassement de soi. Les tout-petits, n’ont pas d’appréhension, d’a priori, ils sont ouverts et prêts à tester de nouvelles choses. » Mais la monitrice avoue s’amuser énormément aussi avec les ados et les jeunes adultes car elle peut pousser un peu plus loin leur limite.

« Ce qui me plaît, c’est l’ambiance ! »

 « Au début, ce qui me plaisait surtout, c’était l’ambiance du milieu marin » reconnaît-elle. « Comme j’habitais dans la région parisienne, je pratiquais la voile seulement pendant les vacances scolaires, dans le Golf du Morbihan. Puis à 17 ans, j’ai fait du bénévolat pendant un an, à l’école de voile Les Glénans.»

Depuis l’obtention de son Brevet Professionnel de la Jeunesse, elle a parcouru des milliers de kilomètres. « Je voulais voir du pays, je n’ai pas arrêté de naviguer depuis que je suis arrivée en Nouvelle-Calédonie ! »

Pendant la saison estivale, les moniteurs permanents et les vacataires alternent stages de voiles et réparations de matériels, une semaine sur deux. « C’est un travail  assez varié. On ne fait pas que de l’encadrement, on a aussi des travaux manuels ! »

La saison s’achève, Emma songe à la rentrée et se dit que si elle ne trouve pas de travail dans son domaine, elle aimerait être institutrice remplaçante. Mais dans tous les cas : pas enfermée derrière un bureau 8 heures par jour ! « J’aime trop être à l’extérieur et ici, c’est juste le paradis ! »