QHH : Pendant ce temps la compagnie Moebius…

La Quinzaine du Hip Hop, c’est aussi des spectacles mélangeant différents styles de danses. Tazar a assisté à une répétition de la compagnie Moebius, en résidence au Centre culturel de Dumbéa. L’année dernière, elle nous avait éblouis avec Génération hip-hop, cette fois-ci, les Quatre garçons dans le vent reviennent avec un nouveau spectacle : Humanité. Rencontre.


Cela fait deux mois, qu’ils s’entraînent sans relâche dans la salle de spectacle du centre culturel de Dumbéa. « Ils » ce sont les 9 danseurs et danseuses de Junior Crew dirigés par Yoann Ouchot  nommé chorégraphe de la nouvelle création de Moebius. C’est la première fois que Yo (pour les intimes), se voit confier la création chorégraphique d’un spectacle. « Je comprends mieux mes grands frères quand ils se montraient exigeants avec nous car aujourd’hui j’ai la même exigence envers les danseurs que je dirige ! » Quentin Rouiller, le directeur artistique de la compagnie Moebius ne s’y est pas trompé en faisant appel à ses compétences. « Yo, a beaucoup d’expérience en tant que danseur interprète, il a travaillé avec de nombreuses compagnies. Je voulais lui donner l’opportunité de toucher à la création. »

 

Une histoire d’eau…

Baptisé « Humanité », le nouveau spectacle de la compagnie Moebius raconte une histoire d’eau… Pourquoi ce thème ? « C’est d’actualité par rapport à la problématique environnementale et à la sécheresse qui menace la planète. » Pour le casting, on ne change pas une équipe qui gagne !  Quentin a enrôlé les quatre bboys (Lomes, Krilin, Awaii et Galoy) qu’il a déjà fait travailler dans Génération Hip-Hop, présenté l’année dernière dans le cadre de la Quinzaine du Hip Hop. Cinq autres danseurs et danseuses, issus de différentes disciplines urbaines (popping, dancehall et break), viennent compléter cette sélection.

Quentin Rouiller et les membres du Junior Crew en pleine répétition.

Le spectacle se dévoile en une vingtaine de tableaux au fil desquels, les danseurs feront mouvoir des panneaux en aluminium sur lesquels, sont projetées des vidéos. « C’est un spectacle qui n’est pas que chorégraphique puisqu’il y a aussi du mapping réalisé par Marie Lee, du rap par Pablö et aussi de la musique par Sacha Terra. » Un spectacle qui se veut davantage contemporain « mais avec l’énergie du hip-hop ! » nous assure Quentin. On a hâte de découvrir ça !

Yoann Ouchot, chorégraphe

« J’ai joué sur les mots clés pour évoquer l’eau dans tous ses états : liquide, solide et gazeux. La conduite chorégraphique est plutôt contemporaine mais avec une gestuelle tournée vers le hip-hop. Cela peut s’apparenter à l’expérimental qui est une discipline du hip-hop. J’ai tendance à être exigeant mais je suis à l’écoute des danseurs pour les amener à donner le meilleur d’eux-mêmes. »

Date de représentation du spectacle « Humanité »
– le 14 avril à 20 h au Centre culturel de Dumbéa (durée 1h)
– le 15 avril à 18 h au Centre culturel de Dumbéa

Télécharger le programme complet