Quelques conseils pour bien réviser

Le compte à rebours est lancé ! Dans trois semaines démarre la première épreuve du bac. Mais c’est pas encore dans la poche… Pas’d panique ! Tazar te donne quelques conseils pour optimiser le temps qui te reste. Allez, on se motive et on s’y met dès MAINTENANT !   


Bien souvent les exams sont sources de stress avant, pendant et après lorsqu’on va chercher les résultats ! Alors pour mettre toutes les chances de son côté, quelques conseils de bon sens ne sont pas de trop.

Planifie tes révisions ! Si ce n’est pas déjà fait…

Avant de commencer, il faut s’organiser en se fixant un programme. Combien de jours reste-t-il avant l’examen? En fonction de cela, il s’agit de faire la liste de tous les cours à travailler dans toutes les matières.

  • Fais un tableau avec les leçons à revoir par journée sur toute la semaine. Commencer par ordre chronologique des cours : les plus anciens aux plus récents car bien souvent les notions se succèdent et il faut comprendre une notion pour passer à la suivante. Attention, à ne pas oublier également les cours dont on a fait l’impasse dans l’année !
  • Mets les matières et les sujets les plus difficiles le matin ou en fin d’après-midi.
  • Alterne si possible les matières dans une journée sinon intercaler entre le cours, les exercices, la lecture sur le sujet, etc.
  • Mets le paquet sur les disciplines à gros coefficient !

Le planning doit être précis heure par heure avec l’heure de démarrage et l’heure de fin de la journée. Il est préférable de ne pas dépasser 23 heures.

en-mode-love-revision-13

Les dix conseils scientifiques pour bien réviser

  • Ne commence pas dès le réveil

Inutile – et décourageant – de rester rivé à ton  bureau du lever au coucher du soleil, mieux vaut miser sur les périodes où tu seras le plus efficace. Les capacités de concentration varient au cours de la journée, de nombreux travaux l’ont montré, comme ceux de François Testu, spécialiste des rythmes de l’enfant du laboratoire de psychologie expérimentale de Tours. L’attention est minimale au réveil, elle croît ensuite tout au long de la matinée, chute après le déjeuner et augmente à nouveau dans l’après-midi. 

Le « coup de pompe » d’après déjeuner, ou « effet post-prandial » pour les spécialistes, n’est pas dû à la digestion, comme on le croit souvent, mais bien aux variations naturelles de la vigilance au cours de la journée. Inutile donc de sauter le repas de midi ou de ne manger  que de la salade, tu subiras tout de même cette baisse d’attention, doublée d’un manque d’énergie. Et pourquoi pas en profiter pour t’accorder une petite sieste, histoire de recharger les batteries ?

2) Dors plus longtemps

La plupart des études s’accordent pour recommander à toi jeune et plein d’avenir… de dormir entre neuf et dix heures par nuit. Or, tu es souvent loin du compte, avoue ! En moyenne, les 15-30 ans dorment sept heures et vingt-six minutes par nuit, selon le dernier baromètre santé de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé. Près d’un quart des 5-30 ans seraient en dette de sommeil (23,2 %), tandis que 17 % avouent être insatisfaits de leur nuit. La faute à un coucher trop tardif, 23 h 27 en moyenne, précise l’étude. Dommage, car c’est pendant la nuit que se consolident les apprentissages de la journée.

3) Coupe la musique

Mauvaise nouvelle : écouter de la musique en révisant serait plutôt mauvais pour la concentration. Pour réaliser une tâche de mémorisation, une étude galloise a démontré que les cobayes réussissaient mieux en silence qu’avec n’importe quel type de musique de fond, que ce soit un style musical qu’ils apprécient ou non.

Cependant, la musique est excellente pour lutter contre le stress et l’anxiété et contribue au bien-être général. A condition d’en profiter en dehors des moments de révision !

4) Change de lit

Tu dormirais plus et mieux dans un grand lit que dans ton petit « lit d’enfant ». Aouh… pense à demander à Papa Noël, un grand lit et puis… le lit, c’est pas fait que pour dormir… Hum hum… je m’éloigne… C’est en tout cas la conclusion d’une étude menée par le professeur…  euh on s’en fiche, du  Centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu à Paris. En remplaçant, à domicile, les lits de neuf adolescents par des lits de 100 x 200 cm, ils leur ont permis de dormir trente et une minutes de plus par nuit, avec des phases de sommeil paradoxal allongées de huit minutes en moyenne. Or c’est justement pendant ces phases que se consolident la mémoire et les apprentissages.

5) Mange du soja plutôt que du poisson

L’alimentation est ton ami pour prendre soin de ton corps et de ton esprit, particulièrement sollicités pendant les révisions. Certains aliments sont de bons alliés, comme le soja, dont les bienfaits sont connus depuis les années 2000. Le soja est notamment très riche en isoflavones, qui améliorent directement la mémoire, comme l’a montré une équipe anglaise dans une étude parue en 2001.

Les isoflavones seraient en tous cas plus efficaces que le phosphore, dont les bénéfices sur la mémoire n’ont jamais été prouvés. Et le poisson, réputé en être riche, n’en contient en fait pas plus que la viande, les œufs ou le fromage.

6) Éteins ton portable le soir

Si tu utilises ton Smartphone après 21 heures, tu dormiras moins bien, seras plus fatigués le matin et moins motivé au travail dans la journée. Voilà, on t’aura prévenu ! En cause : la lumière bleue. Diffusée de façon intense par les écrans des téléphones, elle inhibe la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Sans elle, l’endormissement est plus long, le sommeil de moins bonne qualité et moins réparateur.

7) Pédale en travaillant ou à défaut fais un peu d’exercice physique

Le sport a des effets bénéfiques sur la mémoire, confirme une étude allemande publié en mai 2010  dans le magazine scientifique Plos One. Dans la pratique, pas toujours évident de relire ses fiches en faisant du vélo. Mais tu peux toujours entrecouper tes révisions de petites séances de sport, tant pour stimuler tes neurones que pour combattre le stress.

8) Caresse son chat

Si tu es une personne à chat, bonne nouvelle ! Si tu es une personne à chien, ça marche aussi… Lorsque tu interagis avec ton animal de compagnie, en le caressant par exemple, ton corps se met à produire de l’ocytocine, « l’hormone du bonheur ». L’ocytocine est surtout connue pour son rôle dans le déclenchement de l’accouchement et pour l’allaitement. Bon ok… on va un peu loin mais il y a de l’idée.. Ce que l’on sait moins, c’est que cette hormone stimule et améliore les relations sociales, la confiance envers les autres et les fonctions cardiovasculaires, met de bonne humeur, réduit le taux de cortisol (l’hormone du stress), la tension et l’anxiété.

Certains psychologues recommandent même le ronronnement des félins pour ses vertus déstressantes. N’hésite donc pas à réviser avec ton chat sur les genoux, à défaut de pouvoir l’emmener avec toi aux épreuves. Rrrrrrrrrrr….

9) Bâille pour ventiler

Plus il fait chaud, plus le cerveau a besoin de se refroidir. Bâiller ne peut donc qu’être bénéfique à l’approche des beaux jours et en cette période d’intense activité intellectuelle. Et si l’on te dis d’arrêter de « bailler aux corneilles », bref de glander, dis que c’est pour éviter la surchauffe !

10) Mâche du chewing-gum

Mâcher du chewing-gum cinq minutes avant un examen améliorerait les performances,  si si.. Surtout lors des exercices de mémorisation, et ce, durant les quinze à vingt minutes qui suivent. La mastication augmenterait l’afflux de sang au cerveau et particulièrement dans l’hippocampe, siège de la mémoire. Mais attention : ruminer pendant l’épreuve d’examen proprement dite deviendrait contre-productive, puisque mâcher et penser en même temps oblige l’organisme à diviser les ressources.

no-stressLes dix trucs pour une mémoire au top

  • Lire, relire et réviser régulièrement les cours pour mieux imprégner la mémoire
  • Répéter plusieurs fois les mêmes exercices pour mieux mémoriser les procédures de résolution de problème
  • Cultiver ses stratégies mentales de mémorisation : visuelle, auditive (enregistrer sa voix), kinesthésique (marcher en révisant)
  • Fixer des temps de travail concentré et les respecter
  • Une semaine avant la série d’examens, augmenter progressivement les temps de concentration jusqu’à ce que la durée réelle de l’examen soit atteinte sans fatigue excessive
  • Alterner séquences de travail et de récupération
  • Pratiquer régulièrement un sport d’extérieur (course ou marche à pieds, vélo…)
  • Soigner son sommeil : nombre régulier d’heures de sommeil ; mêmes heures de coucher et de lever
  • Éviter toute consommation d’alcool et de drogues
  • Éviter le recours compulsif à des produits excitant (café, certains médicaments)

Source : Santé médecine

http://sante-medecine.journaldesfemmes.com/contents/838-avant-les-examens-dix-trucs-pour-de-bonnes-revisions

 

Les perles du bac 2017 (France)

bonne-d-anePHILOSOPHIE

  • «La calomnie se répand comme une traînée de poulpes»
  • «Par exemple, avant on pensait que la Terre était ronde. Maintenant, on sait qu’elle est plate»
  • «Je pense avoir démontré dans mon exposé qu’à part les masochistes, on vit pour être heureux»
  • «Des fois, je rencontre des textes où on peut lire des âneries comme ce connais-toi toi-même de je sais plus qui. Comme si on se connaissais pas. C’est comme si on vous demande votre nom et que vous ne savez pas. Ça risque de mal finir et de vous conduire au poste. Conclusion : il vaut mieux savoir qui on est»
  • «Pas besoin d’observer pour connaître, la preuve, Gilbert Montagné, grand pianiste et chanteur français, connaît très bien le solfège»
  • «C’est comme dans le film Le Roi Lion, lorsque Simba s’éloigne de sa tribu à la mort de son père et qu’il rencontre Timon et Pumba et qui lui font changer de culture en lui faisant goûter de nouveaux plats et en lui chantent « akuna matata »»
  • «Le bonheur est un sentiment d’heureusité. Chacun a la caricature de son heureusité, c’est personnel. L’heureusité est la clé bonheur»
  • «Chacun voit le bonheur d’un œil différent, Causette mange du pain, Hitler tuait des Juifs tandis que d’autres mangent du chocolat dans leur lit»
  • «Parfois l’homme ne fait pas de progrès, il dégraisse»