Série « From Nouméa to Paris » [part I]

Collab’ UNC x Sciences Po Paris

Cette année est né un nouveau partenariat unissant (jusqu’à que la mort les sépare),  SciencesPo Paris et  l’Université de Nouvelle-Calédonie. Tazar a choisi de pister Tuamanaia Foimapafisi-Vili, première étudiante calédonienne à bénéficier de la collab’. From Nouméa to Paris … with love !


T.O.M.A.S sont les 5 lettres qui vont changer la vie de la jeune femme de 22 ans. C’est le nom du cyclone qui a détruit son lycée à Wallis à quelques mois du BAC. Les dégâts étant considérables, le lycée est resté fermé deux mois, puis a pinaillé à ré-ouvrir, en cause : l’insalubrité. Ni une ni deux, l’échéance du BAC approchant, ses parents l’envoient à Toulouse y rejoindre sa sœur pour passer le bachot dans de bonnes conditions.

La métropole : épisode 1

Tuamanaia, la métropole, ça lui parle. Le bac et une prépa plus tard, la voici en Business School à Bordeaux. C’est là que ça se gâte : démotivation, découragement, etc. Bref : l’école de commerce, très peu pour elle ! Depuis 2012, sa famille a élu domicile sur le caillou. Comment on dit déjà ? Quand on tombe de cheval, il faut  remonter immédiatement en selle ! L’adage n’est pas passé dans l’oreille d’une sourde puisqu’elle intègre la licence III en éco-gestion à l’UNC. La suite logique ? Le master spécialisé en droit et management, deuxième promo du genre en Calédonie, un vrai test. Ironie du sort, c’est à ce comment là qu’est signée la convention entre les deux établissements.

Je ne veux pas me bloquer, je veux saisir la moindre opportunité

La passerelle existe, certes. Mais ça ne fait pas tout. Le processus de sélection est draconien. Sa moyenne excédant les 15/20 lui permet de faire fi des épreuves écrites. Les profs et les institutions très motivés à concrétiser ce partenariat d’excellence, font en sorte qu’un technicien assure le bon fonctionnement de la vidéoconférence pour l’épreuve orale.  C’est stressé (et en plein jet-lag) qu’elle apprend que « la première bénéficiaire de la convention » : c’est elle.

La suite est à découvrir dans la partie [II] de la story…